Mercedes F1 : Le plus gros changement moteur depuis 2014

L’E10 et le gel des moteurs ont poussé le développement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 mars 2022 - 09:06
Mercedes F1 : Le plus gros changement

Mercedes F1 a totalement revu son moteur pour la saison 2022, puisque le règlement châssis a lui aussi changé. Le département moteur, Mercedes HPP, a fait un travail énorme, comme l’explique son directeur, Hywel Thomas. La quantité d’efforts autour du bloc propulseur a été plus importante cette année.

"Je pense que l’équipe a fait un excellent travail, notamment en ce qui concerne la façon dont il s’intègre dans la voiture" a déclaré Thomas. "Nous savons tous combien de travail a été nécessaire pour l’intégrer dans la voiture."

"L’avant du moteur est complètement différent. Avec le temps, nous parlons de l’avant du moteur, mais presque chaque année, nous le réorganisons. Mais ce n’était pas un petit réarrangement. Cela nous a créé de grosses peurs !"

Thomas confirme aussi que les échappements ont été entièrement revus : "Et avec les échappements, encore une fois, c’est un autre de ces éléments que vous regardez chaque année, et que vous affinez ici et là. Mais ce qu’il y a dessous est complètement différent."

Le carburant E10 a changé les propriétés du moteur

Un autre gros défi cette année est l’arrivé du carburant E10. Les équipes ont dû changer leur approche en trouvant comment optimiser la puissance, et notamment en se reposant sur certaines caractéristiques du carburant et, et sur les effets qu’il a sur le moteur.

"Ce carburant plus durable modifie la combustion. En mettant de l’éthanol dans le carburant, cela signifie simplement que le pouvoir calorifique diminue. Donc, à partir d’un point de départ, vous avez moins de performances. Pour la même quantité de carburant qui passe, il y a moins d’énergie."

"C’est un problème pour nous, car cela réduit les performances. Mais le carburant a aussi une meilleure résistance à la détonation. Donc nous pourrons faire tourner le moteur un peu plus fort. Et il s’agit de minimiser un côté, de maximiser l’autre, et de s’assurer que nous récupérons la performance."

Peu de pièces en commun avec le moteur 2021

Le travail avec le fournisseur Petronas a été colossal pour trouver la formule idéale : "Le nombre de carburants testés et de différents mélanges amenés par Petronas a été une grosse partie du développement."

Avec le gel du développement moteur entré en vigueur au 1er mars jusqu’à fin 2025, les équipes ont dû optimiser au maximum leur bloc propulseur. Thomas révèle que depuis 2014, le moteur Mercedes n’avait jamais autant évolué d’une saison à l’autre.

"Et en plus des autres règlements, il y a le fait que le moteur soit gelé. C’est le bloc propulseur pour les quatre prochaines années. Nous ne voulions pas laisser de côté quoi que ce soit. Tout devait être inclus dedans, toutes les idées de performance, et toutes les idées de fiabilité."

"C’est pourquoi nous avons fini, si vous regardez le compteur de pièces reportées d’une année à l’autre, pas si loin de l’équipe aérodynamique. C’est certainement le plus gros changement que nous ayons fait depuis ce règlement."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos