Mercedes F1 : Le marsouinage n’a pas encore totalement disparu

Il y a encore beaucoup de travail pour comprendre les évolutions

Recherche

Par Paul Gombeaud

25 mai 2022 - 15:09
Mercedes F1 : Le marsouinage n'a

Si Mercedes F1 a fait un pas en avant important en termes de performance à Barcelone grâce à ses évolutions, le marsouinage, qui a été fortement réduit, n’est visiblement pas encore de l’histoire ancienne.

Le phénomène des rebonds, provoqué par l’effet de sol, a fortement pénalisé l’écurie allemande depuis le début de saison. George Russell évoquait même un problème de sécurité pour les pilotes il y a quelques semaines.

Et si la W13 rebondit donc beaucoup moins désormais, James Vowles, le directeur de la stratégie chez Mercedes F1, nous explique que le phénomène n’est pas encore totalement résolu.

"La voiture s’est bien comportée durant une des six courses que nous avons disputées. C’est la première fois que nous avions vraiment une voiture de course. Nous avons pu la régler, l’affiner, et elle réagissait de manière prévisible alors que ce n’était pas le cas lors des cinq premières courses de la saison."

"Nous devons cependant tempérer nos attentes. Ce circuit convenait mieux à notre voiture que les précédents. Il nous reste encore beaucoup à apprendre et à comprendre. Je pense qu’il serait faux d’affirmer que le marsouinage a disparu."

"Vous voyez encore ce phénomène chez certains de nos concurrents, et je suis persuadé qu’il nous affectera à nouveau étant donné que nous sommes encore en train d’essayer de comprendre les fondations que nous avons mis en place à Barcelone. Ce que je peux affirmer est que nous avons fait un pas en avant dans la compréhension et le déploiement de ce que nous avons en piste. Nous pouvons construire à partir de là et ce n’était pas le cas lors des cinq premières courses."

La F1 se rend à Monaco ce weekend puis ira ensuite à Bakou. Selon Vowles, ces deux circuits urbains permettront à Mercedes F1 de déterminer si elle a bel et bien réglé ses problèmes.

"Des circuits compliqués nous attendent, Monaco et Bakou proposeront leurs défis et surprises. Cependant, la différence est que nous avons maintenant une voiture proche des meilleurs et avec laquelle nous pouvons nous battre pour le championnat."

Lewis Hamilton et George Russell avaient tous deux été contraints de lever le pied durant les derniers tours du Grand Prix d’Espagne, en raison de problèmes avec leur moteur. Vowles explique que les températures très élevées avaient posé problème à l’écurie allemande.

"Les températures de nos moteurs étaient très, très élevées. Pour se remettre dans le contexte, la température ambiante était de 37 degrés pendant la course, 36 au départ mais ça a augmenté ensuite. Il faisait incroyablement chaud, ça aurait été aberrant pour n’importe quel circuit du calendrier. Nous devons ainsi nous assurer que nous faisons attention au moteur, et que les pilotes fassent le nécessaire. Ils ont fait du très bon travail pour amener la voiture à l’arrivée dans ces circonstances."

L’hommage à Hamilton et à sa remontée

Volwes a également fait part de son admiration pour Lewis Hamilton, qui a terminé cinquième à Barcelone après une belle remontée, le tout après un contact avec Kevin Magnussen dans le premier tour de la course.

"Nous avions une crevaison, mais le reste de la structure aérodynamique allait bien. L’aileron avant était OK, ainsi que le plancher et l’aileron arrière. Et une fois que nous avons arrêté Lewis et que nous l’avons chaussé de nouveaux pneus, son rythme était très, très bon. En fait, il était le plus rapide durant une bonne partie de la course."

"Lewis a réalisé un travail incroyable. C’est difficile d’expliquer à quel point il est compliqué d’être relégué en fond de grille. Vous vous battez pour remonter dans le peloton sans savoir à quelle position vous êtes, ce qui n’aide pas."

"A ce moment-là, il ne pouvait pas voir le moindre concurrent à l’horizon et ceux qu’il a vus en premier ne se battaient pas pour les points. Malgré ça, il a attaqué lors de chaque tour et était de plus en plus rapide. Ses deuxième et troisième relais étaient impressionnants. C’était une grande performance, un pilotage de champion."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos