Mercedes F1 craignait de ne pas pouvoir faire le GP d’Autriche

S’il y avait eu d’autres dégâts causés lors du Sprint

Recherche

Par Olivier Ferret

14 juillet 2022 - 07:31
Mercedes F1 craignait de ne pas (...)

Le directeur technique de Mercedes F1, Mike Elliott, a révélé qu’un accident pour Lewis Hamilton ou George Russell lors du sprint du Grand Prix d’Autriche aurait pu signaler la fin de leur week-end.

Les deux pilotes ont fortement endommagé leurs W13 contre les barrières lors des qualifications de vendredi, Russell après Hamilton.

L’équipe a pu réparer les voitures et s’assurer des troisième et quatrième places à la fin du week-end, mais cela n’a pas été sans évoluer sur le fil du rasoir.

"Lorsque vous crashez deux voitures, cela va toujours rendre le week-end très difficile à partir de là. Nous avons eu pas mal de dégâts sur les voitures, nous avons cassé les deux planchers, nous avons cassé les deux ailerons arrière, nous avons endommagé pas mal de suspensions, sur la voiture de Lewis, nous avons également endommagé l’aileron avant et eu quelques dommages au châssis."

"Donc, des dégâts qu’on peut surmonter mais pas réparer en un week-end. Cela signifiait reconstruire complètement la voiture de Lewis à partir de zéro et cela signifiait également essayer de reconstruire un plancher sur les deux."

"Nous avions une pièce de rechange complète que nous pouvions installer et nous devions tirer le meilleur parti des deux planchers crashés pour en construire une autre et cela signifiait également que nous étions compromis sur l’aileron arrière de George parce que nous n’avions qu’un seul aileron arrière de rechange complet."

"Nous avons choisi de le mettre sur la voiture de Lewis parce qu’il allait devoir remonter davantage de places, ce qui signifiait que George avait un aileron arrière qui n’avait probablement pas le niveau d’appui idéal, c’était un peu trop d’appui pour ce circuit."

Le travail de réparation sur chaque voiture n’a été terminé qu’à mi-parcours de la deuxième séance d’essais samedi matin, ajoutant aux complications de Mercedes. La reconstruction complète de la voiture de Hamilton a été achevée au tout dernier moment.

"Dans le cas de Lewis, il avait fait tellement de dégâts au châssis, nous avons dû en quelque sorte reconstruire sa voiture à partir de zéro, à partir d’un châssis de réserve, en installant le moteur, la boîte de vitesses, toute la suspension, tous les systèmes de la voiture qui se boulonnent autour du châssis. Tout devait être mis en place et les mécaniciens ont réussi à le faire en trois heures et demie samedi matin, ce qui est un exploit incroyable et c’est tout leur mérite qu’il ait pu rouler en Libres 2 une quinzaine de minutes."

"Après avoir reconstruit les voitures, nous avons également dû reprogrammer nos essais. Vous avez très peu de temps en Libres 2 pour faire cela et cela allait toujours être un compromis."

"Ensuite, après avoir finalement endommagé deux voitures aussi lourdement que nous l’avons fait vendredi, les pilotes étaient dans une position où si nous les endommagions dans le sprint, nous aurions pu être dans une position où nous ne pourrions pas courir dimanche."

"Donc, tout cela doit être pris en compte et tout cela compromet votre week-end."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos