Mercedes F1 accueille le ’formidable adversaire’ que sera Audi, Horner l’avertit

La prochaine règlementation moteur a "retiré certaines barrières"

Recherche

Par Paul Gombeaud

28 août 2022 - 07:31
Mercedes F1 accueille le 'formidable

Ce vendredi, Audi a annoncé son arrivée en Formule 1 en 2026 en tant que motoriste, lorsque de nouvelles règlementations moteur entreront en vigueur.

L’équipe que le constructeur allemand motorisera n’est pas encore connue, mais tout porte à croire qu’il s’agira de Sauber, qu’Alfa Romeo ne soutiendra plus à l’issue de la saison 2023, et dont Audi pourrait même devenir actionnaire majoritaire.

Cet engagement est une bonne nouvelle pour la discipline et il a d’ailleurs été salué par Hywel Thomas, le directeur général du département moteur de Mercedes F1.

Si Audi pourrait représenter une menace pour sa rivale allemande, Thomas se réjouit que la future règlementation permette de voir de nouveaux entrants en F1.

"C’est très excitant, et une large partie des discussions autour de la prochaine régulation voulait qu’elle permette de retirer certaines barrières aux entrées," a déclaré Thomas.

"C’est donc fantastique d’être arrivé à la fin de ce processus et de réaliser que nous sommes parvenus à retirer certaines de ces barrières, car cela nous permet d’attirer de nouveaux entrants bien sûr, et nous avons d’ailleurs hâte de les affronter."

"Ils seront une équipe et un adversaire formidables et c’est ce que nous voulons : avoir de la concurrence."

Horner : Audi ne doit pas sous-estimer l’ampleur de la tâche

Christian Horner, le directeur de Red Bull, accueille lui aussi l’arrivée d’Audi avec enthousiasme, mais les prévient cependant : il est très difficile de renverser l’ordre établi en Formule 1.

"Je trouve formidable que de nouveaux constructeurs manifestent leur envie de rejoindre la Formule 1, et l’annonce d’Audi est évidemment une entrée significative tant c’est une structure de grande classe. Cela témoigne de l’avancée du sport et de sa popularité. Et bien sûr, les règlements ont joué un rôle clé dans cet aspect. Les temps sont fastes en Formule 1, et nous avons hâte de les voir sur la grille en 2026."

"Vous ne devez surtout pas sous-estimer l’ampleur de la tâche. Elle s’annonce grande tant les concurrents déjà en place sont compétitifs, et ils bénéficient d’une longue continuité dans la discipline. Bien sûr, la réputation d’Audi parle d’elle-même. Mais le défi, comme nous l’avons vu nous-mêmes chez Red Bull, est énorme, surtout si vous commencez de zéro."

"C’est bien sûr un défi excitant, et vous devez croire au fait que tout est possible. Et le fait que les nouveaux règlements aient été reculés à 2026 a aidé, autrement nous n’aurions peut-être pas eu un constructeur tel qu’Audi. Il sera dans tous les cas enthousiasmant de voir davantage de motoristes sur la grille de départ."

Thomas met en avant les expériences récentes d’Audi

Si Audi va en effet devoir apprendre à découvrir le monde de la Formule 1, Thomas s’attend tout de même à ce qu’elle parvienne rapidement à mettre en place une structure compétitive.

"C’est difficile à dire pour moi car je ne travaille pas chez Audi, mais ces entreprises qui arrivent... Audi n’est pas débutante dans la fabrication de moteurs à combustion modernes pour le sport, des moteurs de course thermiques, des moteurs électriques, des hybrides, en série ou pour le sport. Je suis sûr qu’il y aura de nouvelles technologies, des différences de leur part."

"Ils auront, j’en suis convaincu, une équipe d’ingénieurs très compétente et une équipe d’opérations qui le sera tout autant pour les soutenir. Et oui, ce sera compliqué, mais ce sera le cas pour chacun d’entre nous. Nous avons tous les mêmes contraintes vis-à-vis du plafond budgétaire. Et je suis certain que les équipes d’ingénierie de chaque groupe vont étudier ces règlements avec beaucoup d’enthousiasme et qu’ils trouveront les meilleurs moyens de les exploiter au maximum."

Audi - Porsche - VW

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos