Mercedes F1 a détecté les problèmes de la W13 en février

Lors du premier roulage promotionnel à Silverstone

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 décembre 2022 - 08:18
Mercedes F1 a détecté les problèmes (...)

Mercedes F1 a rapidement compris que sa saison 2022 serait difficile. Andrew Shovlin, le directeur de l’ingénierie de l’équipe, révèle que les premiers signes des difficultés sont apparus lors du tournage promotionnelle en février, à Silverstone.

Et les inquiétudes ont suivi rapidement, quand la version modifiée sans pontons, qui a fait ses débuts aux essais hivernaux de Bahreïn, n’a pas donné satisfaction.

"Pour être honnête, les signes étaient là dès les premiers tours de roues, même lors de la journée de tournage à Silverstone, il était évident qu’il y avait ce mécanisme dans les voitures" a révélé Shovlin.

"Nous sommes ensuite allés pendant trois jours à Barcelone et la voiture n’était pas si compétitive, mais nous attendions une grosse mise à jour que nous allions apporter à Bahreïn, et c’est à ce moment-là que nous avons réalisé que nous avions un sérieux problème, lors de ce test de Bahreïn."

"Nous avons mis le kit évolué et cela n’a tout simplement pas rendu la voiture plus rapide. Maintenant, ça a été une année intéressante à partir de là, mais il y a eu beaucoup de travail à faire pour essayer de régler ces problèmes."

Une évolution "importante" à Barcelone

Le reste de la saison a été consacré à la réduction des problèmes, et Shovlin se souvient d’un premier signal très positif lors du Grand Prix d’Espagne, quand l’équipe a réussi à réduire le marsouinage avec un ensemble d’évolutions.

"Eh bien, probablement que celui qui restera dans l’esprit des ingénieurs est celui de Barcelone, et c’est à Barcelone que nous avons fait le plus grand pas vers la maîtrise du phénomène de marsouinage."

"Nous avons été en mesure d’obtenir d’assez bonnes performances, mais cela nous a également permis de voir qu’une fois que nous avions résolu ce problème, il y avait encore d’autres problèmes à résoudre avec le comportement de la voiture."

"Ce n’était pas très bon sur les bosses, et cela nous a donné la clarté nécessaire pour travailler sur les prochaines étapes. Donc, même si ce n’était qu’un petit pas dans la bonne direction, du point de vue de l’apprentissage, c’était une mise à jour vraiment importante."

Ne pas "reporter" les problèmes sur la W14

En fin d’année, Mercedes F1 a réussi à gagner une course, la preuve que la W13 était un peu mieux comprise. Le team veut désormais reporter ces connaissances sur la monoplace 2023, et profiter des progrès de chaque évolution apportée en 2022.

"Il est juste de dire que lorsque vous arrivez à la fin de la saison, vous avez couru sur toute une série de circuits, vous devriez avoir compris tous les problèmes."

"Alors que nous avions encore des problèmes avec la voiture qui nous rendaient moins compétitifs sur certains circuits, ce n’était pas de nouveaux problèmes, c’était des problèmes que nous pouvions anticiper et qui étaient là depuis un certain temps."

"Maintenant, le gros du travail effectué ces derniers mois a été de s’assurer que ces problèmes de la 13 ne soient pas reportés sur la 14. Nous avons fait de bons progrès et vous pouvez le voir dans certaines des mises à jour ultérieures, en particulier celle que nous avons apportée à Austin, qui nous a rapprochés un peu plus de la tête."

"Nous nous sommes beaucoup concentrés sur le fait de développer un kit de mise à jour, de l’amener sur le circuit et de le voir se traduire en performances. Nous espérons que l’aboutissement de ce travail nous permettra de mettre au point un kit plus compétitif pour l’année prochaine."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos