Formule 1

Mercedes et Hamilton ‘ne tuent pas la F1’ selon les directeurs d’écurie

Il faut maintenant de la stabilité réglementaire pour rapprocher les écarts

Recherche

Par A. Combralier

14 juillet 2019 - 14:24
Mercedes et Hamilton ‘ne tuent pas (...)

Lewis Hamilton compte aujourd’hui 31 points d’avance sur son coéquipier Valtteri Bottas au classement. Cette saison, sauf au Red Bull Ring, Mercedes a d’ailleurs remporté toutes les courses…

Cette domination ne nuit-elle pas trop au sport ? Mercedes et Lewis Hamilton ne sont-ils pas, à leur corps défendant, en train de tuer le suspense, le spectacle, peut-être même le sport en cette saison 2019 ?

Interrogé sur cette question sans détour en conférence de presse vendredi à Silverstone, Marcin Budkowski, qui a pris ses fonctions chez Renault l’an dernier, n’a pas voulu entretenir de polémique.

« Je ne pense pas que vous pourriez dire qu’ils tuent le sport. Ils font un très bon travail, ils méritent leurs victoires et leurs titres. Nous tous ici, devrions les regarder avec une certaine admiration, et nous devrions être en mesure de faire le même travail. »

« Les changements pour 2021 rendront le sport plus compétitif » confirme le dirigeant de Renault, « certainement pour le rendre plus équitable et soutenable aussi. Est-ce que ce règlement y parviendra ? Nous pensons aller dans la bonne direction. Les budgets plafonnés, c’est probablement le plus gros impact sur le plan de la compétitivité des équipes, dans le sport ; donc nous les soutenons franchement, nous sommes très proactifs pour aider la FIA et la FOM à écrire le règlement, et à prévoir ce que le sport sera à partir de là. Est-ce que l’impact des budgets plafonnés sera assez important pour que toutes les équipes puissent lutter pour des victoires ? Je n’en suis pas certain. Cependant, est-ce que nous le voulons vraiment ? Nous voulons que les meilleures écuries d’usine luttent pour des victoires. J’espère qu’il y en aura plus qu’une ou deux. »

Renault est justement une écurie d’usine qui ne peut, aujourd’hui, lutter pour des victoires…

Pour McLaren, Zak Brown est allé dans le même sens que son homologue de Renault.

« Il faut d’abord rendre hommage à Mercedes et Lewis Hamilton pour leur travail incroyable. Nous reconnaissons tous que le sport n’est pas où il faudrait qu’il soit. Il faut un plateau plus resserré. 2021, ce sera un grand pas en avant. Mais je pense qu’il faut s’attendre à beaucoup plus de victoires de Mercedes et Lewis Hamilton cette année, et probablement l’an prochain. Et ensuite je l’espère, en 2021, avec des changements de règlement assez important, nous commencerons à voir une grille un peu plus resserrée, pour proposer un meilleur spectacle aux fans, qui penseront que peut-être sept, huit, neuf pilotes pourront gagner une course, alors qu’aujourd’hui, il y en a bien peu. »

La directrice adjointe de Williams, Claire Williams, rend elle aussi hommage au travail « extraordinaire » accompli par Mercedes et Lewis Hamilton. « C’est aux neuf autres équipes de faire un meilleur travail pour lutter contre eux. »

« Quelqu’un doit gagner, c’est le sens de ce sport, c’est pourquoi vous employez les meilleures personnes : pour avoir la voiture la plus compétitive. Nous ne voulons bien sûr pas que la même équipe gagne chaque course, ce n’est pas sain pour le sport. C’est pourquoi il faut franchement féliciter Red Bull, parce que c’est difficile de battre Mercedes pour le moment. »

« J’espère vraiment que le règlement qui arrive en 2021 – le règlement sportif, technique, financier – contribuera à améliorer la compétition que nous avons aujourd’hui, pour assurer la soutenabilité du sport dans le futur. »

Félicité par Claire Williams, Christian Horner « tire son chapeau » lui aussi à ses concurrents de Mercedes, qui font « un si bon travail. »

Surtout le directeur de Red Bull appelle à une plus grande stabilité réglementaire dans le futur, seul moyen, pour lui, de resserrer les écarts en tête.

« Les leçons apprises avec le temps, c’est que plus vous changez des choses, plus vous créez d’écarts dans le peloton ; et le changement de règlement, l’hiver dernier, n’a pas aidé. En fait, cela a renforcé la domination d’une équipe. Donc les changements aérodynamiques, pneumatiques, faits aujourd’hui, n’ont pas aidé à améliorer le sport ou le spectacle ; et il faut donc faire grandement attention pour 2021, parce que chaque équipe pensera pouvoir tirer un avantage, et finalement, une équipe y arrivera mieux, une autre se trompera, et les écarts pourraient être bien plus importants. Le plus important, c’est de laisser le règlement stable pendant un long moment, d’avoir cette stabilité qui resserrera les écarts sur la grille. Le pire, c’est de changer quelque chose chaque année, sans être sur des conséquences sur l’aérodynamique de la voiture. Donc selon moi, il faudra une convergence absolue à travers une stabilité réglementaire ; peu importe ce qui est fait pour 2021, il faudra que le règlement reste fixe pendant cinq ans, sauf en cas de faille fondamentale. »

FIA

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less