Formule 1

Mercedes admet que laisser Hamilton en piste était une erreur

Mais le risque de s’arrêter semblait supérieur

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 août 2020 - 09:40
Mercedes admet que laisser Hamilton (...)

Mercedes reconnaît que le fait de ne pas arrêter Lewis Hamilton dans le dernier tour du Grand Prix de Grande Bretagne a été une erreur. Le Britannique a subi une crevaison alors qu’il avait 30 secondes d’avance sur Max Verstappen et a franchi la ligne avec cinq secondes de marge.

"Dans le cas ’nous aurions pu faire les choses différemment’, avec Lewis, c’est indubitable" explique Vowles. "Il y avait l’opportunité d’arrêter la voiture. C’est arrivé dans tout dernier tour de la course. Si nous nous étions arrêtés avant cela, nous aurions donné la victoire à Verstappen et c’est important de comprendre cela."

"S’il était resté en piste et que nous étions ressortis derrière, je suis sûr que Red Bull l’aurait fait rester en piste. Le fait que Red Bull s’arrête, ce qui était fondamentalement pour le meilleur tour, tout autant que pour la considération autour de la durabilité des pneus, leur a coûté la victoire."

L’avance de Hamilton dans le dernier tour lui permettait de rouler lentement, mais le pneu avait trop souffert et a quand même fini par lâcher. Avec le recul, Vowles juge que Mercedes aurait dû faire rentrer Hamilton après l’arrêt de Verstappen : "Maintenant que nous sommes ici, on aurait dû rappeler la voiture."

"La raison pour laquelle nous ne l’avons pas fait, c’est parce que la voiture était 30 secondes devant, Lewis pilotait à plusieurs secondes hors de son rythme et tout ce dont il avait besoin était de faire le dernier tour au milieu de la piste. Vous n’êtes pas nerveux à l’idée de faire un autre tour, et il y a des risques impliqués avec un dernier arrêt."

Pour Mercedes, il était à ce moment-là évident que rester en piste était plus sûr : "Piloter un dernier tour au milieu de la route à 15 secondes du rythme est parfois une proposition plus sûre. Avec le recul, nous avons fait une erreur et elle aurait pu nous coûter cher, mais heureusement ce n’était pas le cas."

Hamilton a roulé à 230 km/h dans Hangar Straight, juste avant le virage de Stowe, dans lequel il a impressionné James Vowles par sa vitesse et sa maîtrise : "C’est un virage à droite très rapide, et il faut se rappeler que son pneu avant gauche était mort, alors qu’il aurait normalement été le plus chargé."

"Et à la sortie, il a écrasé l’accélérateur pour aller vers la dernière séquence de virages et passer la ligne. Le fait qu’il ait pris le virage à une vitesse proche de la normale est phénoménal, il a fait un super travail pour atteindre la ligne."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less