Formule 1

Même sans caméra embarquée, le DAS aurait fini par être découvert

C’est l’avis d’Alex Albon

Recherche

Par Olivier Ferret

25 février 2020 - 17:45
Même sans caméra embarquée, le DAS (...)

Le système DAS de Mercedes aurait-il pu être repéré par les autres équipes sans la couverture télévisuelle des essais privés hivernaux, renforcée cette année puisque diffusés en direct sur F1 TV Pro, le service officiel de streaming du sport ?

C’est en effet une caméra embarquée de Lewis Hamilton qui a montré le mouvement inhabituel du volant et des roues avant à la surprise générale dans la pitlane et la salle de presse jeudi dernier.

Pour Alex Albon, le mystère aurait fini par être percé rapidement.

"Peut-être pas aussi vite qu’avec ces caméras embarquées, et je trouve cool qu’on les ait pour les essais hivernaux. Mais, maintenant, toutes les équipes emploient des photographes partout et cela aurait fini par être découvert par une équipe ou par les médias," explique le pilote Red Bull.

Max Verstappen n’a pas d’avis sur le système de Mercedes. Légal ou non, ce n’est pas son "problème".

"Nous en avons parlé," poursuit Albon. "Nous nous sommes tous dit que ça devait être étrange d’agir ainsi sur le volant, d’avant en arrière. Ils ont dû tester ça en simulateur et là, les essais sont faits pour ça, pour savoir si ça vaut le coup. Je ne sais pas vraiment ce que ça leur apporte et si c’est légal, nous verrons bien, j’ai découvert ça comme vous, comme ça, alors qu’en plus je pilotais toute la journée."

Red Bull pense-t-elle à avoir son DAS ?

"Non, on est concentré sur nous-mêmes, c’est peut-être un sujet pour l’avenir. Mais le DAS n’est pas dans nos têtes. Nous avons d’abord notre propre voiture à régler avant Melbourne. On verra là-bas si on doit s’en inquiéter ou pas."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less