Formule 1

Melbourne dit niet à toute idée de rotation de son Grand Prix

Ce sera une année sur une… ou rien

Recherche

Par Alexandre C.

29 octobre 2021 - 13:48
Melbourne dit niet à toute idée de (...)

23 courses en 36 semaines : le calendrier de l’an prochain sera très, très concentré.

Plusieurs Grands Prix feront leur retour, comme celui d’Australie, qui sera toutefois le troisième et non le premier de l’année. La course a été programmée à la fin d’un triple-header au Moyen-Orient, après le Bahreïn et l’Arabie saoudite.

Une autre idée pour soulager les mécanos et les équipes serait d’organiser un calendrier par rotation, comme l’a déjà proposé McLaren. Surtout si Melbourne doit affronter la concurrence de Sydney à l’avenir pour accueillir le Grand Prix.

Mais le promoteur du Grand Prix, le PDG de l’Australian Grand Prix Corporation, Andrew Westacott, a dit qu’il s’opposerait à tout Grand Prix « alternatif » à Melbourne. Ce sera une année sur une, non sur deux.

« Cela pourrait s’appliquer à un circuit permanent dans le cœur de l’Europe, mais nous pensons que la continuité, la nature annuelle de notre événement, est ce qui est nécessaire. »

« L’idée d’une course une année sur deux ou d’une rotation avec d’autres États pour le partager n’est donc pas à l’ordre du jour. »

« Nous voulons l’avoir chaque année parce que c’est un grand atout pour l’État de Victoria. Premièrement, il y a les avantages économiques, deuxièmement, l’image de marque, troisièmement, le tourisme. »

« Ce Grand Prix couronne un calendrier très, très important d’événements majeurs, et vous avez les quatre grands piliers des événements majeurs en automne, en hiver, au printemps et en été, à savoir le tennis, le football, le carnaval de printemps du VRC (Victoria Racing Club), ou les courses de chevaux, et ensuite la Formule 1. Ensuite, vous avez l’industrie des événements et l’écosystème qui existe. L’Open d’Australie fait vivre Melbourne, tout comme la Formule 1 ; le MotoGP attire de nombreux habitants de la région de Victoria. »

« Et enfin, en organisant ces événements de manière si efficace, vous obtenez un niveau de confiance des entreprises et des investissements commerciaux. »

Westacott ne trouve-t-il pas au moins absurde sur le plan logistique, que Melbourne puisse conclure un triplé de courses commençant à Bahreïn et à Jeddah ?

« Il y a un certain niveau de logique dans le calendrier qu’ils créent chaque année. »

« C’est juste du temps supplémentaire dans un avion parce qu’ils connaissent tout le reste très, très bien. »

« Je suis donc incroyablement ferme sur ce point et vous savez que nous l’aurons tous les ans, et je ne m’attends pas à ce que le "tous les ans" comprenne un autre endroit que l’Albert Park de Melbourne. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less