Formule 1

Melbourne 2018, une des plus grosses déception de Grosjean

La quatrième place lui tendait les bras

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 mai 2020 - 08:08
Melbourne 2018, une des plus grosses

Arrivé chez Haas en 2016, Romain Grosjean a connu une première course idyllique avec l’équipe à Melbourne. Deux ans plus tard, en 2018, il était parti pour réaliser une performance aussi bonne, sinon meilleure, puisqu’il roulait quatrième, et son équipier Kevin Magnussen était cinquième.

Mais les deux hommes ont été victimes d’une erreur dans les stands et ont dû abandonner après cela, alors qu’ils allaient rapporter de gros points à Haas. Le Français admet qu’il a eu du mal à y croire lorsqu’il a dû s’arrêter.

"Je courais depuis longtemps, je sais que les choses peuvent mal se passer, mais à Melbourne en 2018 on était très compétitifs, on était quatrième et cinquième avec Kevin" se souvient-il. "Je ne savais pas qu’il avait eu un problème au stand et on m’a demandé de m’arrêter le tour qui suivait, et je me demandais ce qui se passait, je n’y croyais pas."

"Vous débutez la saison avec de belles attentes et les choses ne se passent pas comme vous le voulez. 2017 avait été une année difficile et ce n’était pas le bon moment. Ce n’est jamais le bon moment mais là, c’était vraiment le mauvais."

Ce moment a été largement documenté dans la première saison de Drive to Survive, le documentaire Netflix. Ce fut aussi le cas d’un coup de colère de Günther Steiner, son patron, envers Magnussen, qui a claqué la porte du bureau. Grosjean était présent et se souvient de ce moment.

"La porte n’était pas cassée, c’est de l bonne qualité et les camions sont solides. Mais je n’ai rien ajouté, je suis resté silencieux, je me suis dit que c’était le bon moment pour que Grosjean ne parle pas !"

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less