McNish : Pérez n’est plus un numéro 2 chez Red Bull

La performance du Mexicain à Monaco le montre

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 juin 2022 - 15:53
McNish : Pérez n'est plus un (...)

Sergio Pérez a remporté le Grand Prix de Monaco, son troisième succès en F1, en battant Max Verstappen et en poussant Ferrari à la faute stratégique. Pour l’ancien pilote Allan McNish, c’est le signe que Red Bull a désormais le risque de voir ses pilotes se battre pour la victoire.

"Sergio, pour moi, a fait une course fantastique" a déclaré McNish dans le podcast de F1 Nation. "Cela le met à 15 points de la tête du championnat du monde. Cela donne certainement à Christian Horner un petit mal de tête positif. Je dirais que c’est un problème de luxe à avoir, beaucoup d’équipes aimeraient être dans cette situation."

Le triple vainqueur des 24 Heures du Mans va même plus loin et pense que Pérez n’est désormais plus un numéro 2 pour Verstappen. Le fait que le Mexicain se rapproche et commence à devancer parfois le Néerlandais est selon lui un signe que les deux pilotes doivent être traités de manière similaire.

"Il a fait une très bonne course et il s’est mis dans la position où Ferrari n’a pas fait la bonne stratégie. Ce qui m’a le plus marqué ce week-end, c’est qu’il était plus rapide que Max Verstappen, et plus rapide que Max de manière constante. Et être plus rapide que Max, c’est tout le temps difficile."

"Être plus rapide que Max ici, c’est très difficile. Je pense qu’il s’est mis dans une position où, au sein de Red Bull, il n’est plus un numéro deux, il est en quelque sorte en train de devenir un numéro un. C’est quelque chose de très bon pour eux, parce qu’ils ont deux gars forts dans la lutte contre Ferrari."

McNish salue la gestion de course de Pérez, et notamment celle des pneus qui est le point fort du Mexicain. Par ailleurs, il loue sa résistance à la pression : "Il faut faire corps avec la voiture, car il faut être capable de prévoir ses réactions."

"C’est ce qu’il a fait pendant la course, et il a été capable de la gérer aussi. Donc je pense que sa stratégie de course globale, sa stratégie de course personnelle, était superbe, surtout à la fin, quand [Carlos] Sainz était derrière avec les pneus durs."

"Il avait du graining à l’avant, il y avait du trafic devant lui, et il a juste réussi à contenir tout ça pour les rattraper au bon moment. Et cela n’a pas donné à Sainz l’option de s’en prendre à lui."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos