Formule 1

McLaren profite financièrement de ses multiples programmes

Cela attire de nouveaux partenaires

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 août 2021 - 13:23
McLaren profite financièrement de (...)

Zak Brown a révélé que les différents programmes de McLaren en sport automobile, autour de la Formule 1, sont un avantage certain pour les accords commerciaux que le groupe possède. Pour cela, le président de McLaren fait en sorte que chaque structure soit indépendante financièrement.

Récemment, le constructeur s’est engagé encore davantage en IndyCar en prenant des parts majoritaires dans l’équipe Arrow McLaren SP qu’il engage outre-Atlantique. Il sera présent en Extreme E dès l’an prochain et pourrait rejoindre la Formule E en 2023.

"Nous sommes une grande équipe de course qui repose sur 900 personnes" note Brown. "Lorsque nous nous impliquons dans d’autres formes de sports mécaniques, comme l’IndyCar, l’Extreme E et l’eSport, nous avons différentes personnes dans chaque équipe individuelle pour s’assurer qu’elles ne sont pas distraites."

"Car vous devez vous consacrer à 100 % à votre activité de course, quelle qu’elle soit. Certaines des ressources que nous pouvons partager sont des connaissances plus techniques, du savoir-faire, des équipements, des choses de ce genre.

"Lorsque nous nous impliquons dans d’autres formes de courses automobiles, nous veillons à ce qu’elles soient autonomes sur le plan commercial. Nous fonctionnons comme une seule famille, comme en témoigne Arrow, comme en témoigne BAT, ou Darktrace qui est présent dans nos deux équipes de course, la liste est longue."

"Je pense donc qu’il s’agit d’un véritable avantage commercial pour nous et, surtout, pour nos partenaires, car nous disposons d’un large éventail d’opportunités de course que les partenaires peuvent saisir et utiliser la plateforme McLaren pour développer leur activité."

McLaren a appris cela par la manière dure, puisque la non-qualification de Fernando Alonso à l’Indy 500 en 2019 a failli être un véritable coup d’arrêt à l’extension des programmes. Finalement, la réussite aperçue en 2017 sur la même course a convaincu McLaren de se lancer en IndyCar à temps plein (photo).

"Nous avons une histoire riche à Indianapolis. Lorsque j’ai rejoint McLaren, c’est une des choses dont j’ai discuté avec les actionnaires était d’étendre notre portfolio de courses dans le temps. Cela a commencé avec Fernando Alonso en 2017."

"Et ça a failli se terminer avec Fernando Alonso en 2019 ! Mais ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort et quand vous courez et que vous avez un accident, vous enlevez la poussière et vous retournez dans la voiture."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less