Formule 1

McLaren n’exclut pas d’engager Alonso à l’Indy 500 en 2021

Malgré son retour prévu en F1 avec Renault

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er août 2020 - 20:21
McLaren n’exclut pas d’engager Alonso (...)

Le retour de Fernando Alonso en F1 avec Renault en 2021 a sonné comme la fin de son défi aux 500 Miles d’Indianapolis, qu’il relèvera de nouveau cette année pour tenter de gagner la Triple Couronne.

Mais pour la première fois depuis plusieurs années, l’Indy 500 ne sera pas en conflit avec une course du calendrier F1 l’an prochain, puisque Monaco tombera à une semaine d’écart.

Et Zak Brown, qui ne cache pas son envie de proposer à Alonso de revenir à l’Indy 500 l’année prochaine, même s’il ne peut pas participer aux qualifications, puisque le règlement l’autorise.

"De notre point de vue pour l’an prochain, les courses ne sont pas en conflit" explique Brown. "Et la manière dont l’Indy 500 se court fait que l’on qualifie la voiture, pas le pilote. Donc ce n’est pas hors de question, d’autant qu’il aura plus d’expérience."

"S’il voulait faire l’Indy 500 en 2021 et que le contrat le lui permettait, je ne sais pas ce que son contrat autorise, on pourrait avoir une situation où quelqu’un qualifie la voiture pour lui et s’il voulait, venir disputer l’Indy 500 en 2021."

"On devrait voir où en est l’équipe, mais ce n’est certainement pas une chose à laquelle je m’opposerais. Si nous avions un volant de libre, qu’il voulait faire l’Indy 500, qu’il était autorisé à faire l’Indy 500, ce scénario pourrait se dérouler."

Alonso n’a pas encore rejoint les Etats-Unis, alors que les qualifications de l’Indy 500 se tiendront la semaine prochaine, mais Brown explique que ce sera réglé dans les prochains jours et que l’Espagnol a bien eu le visa nécessaire.

"Je ne suis pas un expert sur le sujet donc je pourrais peut-être avoir tort, mais il y a deux différents visas pour venir en tant que sportif. Il pourrait venir comme je le fais, mais j’ai un passeport américain, mais il y a un visa pour les athlètes qu’il n’avait pas encore eu."

"Cela n’a jamais été un problème, c’est juste que les Etats-Unis sont un peu chaotiques actuellement et que réussir à franchir ces étapes administratives a pris du temps. Mais il a tout ce dont il a besoin."

McLaren

Renault F1 - Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less