Formule 1

McLaren met aussi la pression sur les ailerons arrière flexibles

Seidl est plutôt dans le dialogue avec la FIA en ce moment

Recherche

Par Olivier Ferret

28 mai 2021 - 14:38
McLaren met aussi la pression sur (...)

Comme Mercedes F1, McLaren reste mécontente du fait que les équipes rivales sont capables de continuer à utiliser des conceptions d’aileron arrière flexibles qui se jouent des règlements.

Le Grand Prix de Monaco s’est déroulé sans qu’aucune équipe ne soit critiquée pour cela, le tracé n’étant pas assez rapide pour donner un avantage clair à ces éléments. Mais cela pourrait changer lors de la prochaine course sur le circuit de Bakou, qui comporte plusieurs longues lignes droites où les ailerons flexibles vus sur certaines voitures pourraient offrir un avantage significatif en termes de performances.

La FIA a déclaré aux équipes qu’un test plus exigeant serait introduit le mois prochain pour contrôler les ailerons arrière, mais ce ne sera pas avant le Grand Prix d’Azerbaïdjan.

McLaren, qui détient la troisième place du championnat des constructeurs derrière Red Bull et Mercedes, a également fait part de ses inquiétudes.

Ils ont deux points d’avance sur Ferrari, dont le directeur de l’équipe Mattia Binotto a indiqué qu’ils devront modifier leurs ailerons arrière une fois le test durci. Ce serait aussi le cas d’autres concurrents directs comme Alpine F1.

McLaren pourrait-elle donc s’allier à Mercedes et Toto Wolff, ce dernier ayant menacé de porter une réclamation dès Bakou ?

"De toute évidence, nous sommes indépendants de ce que fait Mercedes," commence par répondre Andreas Seidl, directeur de l’équipe McLaren.

"Nous avons également un dialogue à ce sujet avec la FIA pour le moment. Nous ne sommes absolument pas heureux que des voitures qui, de notre point de vue, ne sont clairement pas conformes à la réglementation, puissent continuer à rouler."

"Il a été détecté par des images claires et des vidéos qu’elles ne sont pas conformes mais malgré cela nos concurrents peuvent continuer à utiliser ces voitures. C’est pourquoi nous avons ce dialogue avec la FIA en ce moment. Nous devrons le reprendre la semaine prochaine."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less