Formule 1

McLaren F1 va prendre le risque de réutiliser le moteur de Sainz à Spa

Une nouvelle désillusion pour l’Espagnol en vue ?

Recherche

Par Alexandre C.

3 septembre 2020 - 20:01
McLaren F1 va prendre le risque de (...)

McLaren F1 prend le pari, ce week-end à Monza, sur un circuit très typé moteur, de réutiliser l’unité de puissance qui a coûté une sévère désillusion à Carlos Sainz à Spa. En effet, juste avant l’épreuve, dans le tour de mise en grille, l’Espagnol réalisait un problème sur sa voiture : une défaillance moteur avait entraîné un problème d’échappement, le condamnant à l’abandon avant même le départ.

Andrea Stella, le directeur de l’équipe de course chez McLaren F1, a pourtant affirmé, à Monza, que « le moteur semble réutilisable. »

Il sera ainsi réemployé au moins en essais libres, pour économiser le reste de la mécanique.

Et Stella de préciser : « Le problème que nous avons eu n’est pas un problème de hardware. Il a commencé par un problème de hardware, puis il s’est développé de telle sorte que le groupe motopropulseur lui-même n’a pas souffert. C’est notre évaluation actuelle. »

« Parce que vous êtes limités avec les unités de puissance, nous aimerions essayer de tester le V6 actuel et estimer son état de santé en essais libres - et ensuite nous prendrons une décision. Du point de vue de l’équipe, vous souhaitez toujours avoir une performance maximale et une fiabilité maximale. »

« Nous n’avons pu participer à la course à Spa en raison des conséquences du problème sur le moteur. En gros, il y a eu une défaillance catastrophique de l’échappement. Le moteur lui-même, si les problèmes à l’origine de la panne ont pu être résolus et si nous le démontrons demain, il pourra continuer. Mais le système d’échappement a connu une défaillance catastrophique et il aurait fallu trop de temps pour le changer. »

Carlos Sainz a confirmé les propos de son manager : il tentera sinon le diable, du moins de courir avec son unité de puissance fatiguée.

« Nous avons une réponse, mais je vais laisser Renault vous expliquer précisément en quoi consiste ce problème et comment il a été généré. Nous savons que l’unité de puissance est vivante et je vais l’utiliser demain. Espérons qu’elle fonctionne en toute sécurité et que rien ne se produira… et que nous pourrons avoir le même moteur que celui que j’ai utilisé lors des deux dernières courses. »

Quelle que soit la suite de cette défaillance, elle est venue confirmer la saison frustrante et malchanceuse de Carlos Sainz avec McLaren. Tandis que Lando Norris enchaîne les tops 10, le futur pilote Ferrari doit ronger son frein et ne cache pas sa frustration. Vivement que la déveine le quitte !

« Il semble que tout m’arrive dans les sept premières courses. Ça reste un peu difficile à digérer. L’année dernière, j’ai eu 2 ou 3 courses avec de la malchance, ou des choses qui ne vont pas dans votre sens, ce qui, tant que ce n’est pas votre faute, peut être digéré assez rapidement. »

« Mais cette année, en sept courses, il n’y a pas grand-chose qui se soit bien passé, je pense, à part la première course en Autriche et celle à Barcelone. Toutes les autres courses, j’ai eu un problème, et j’ai perdu au moins 30 points au championnat, ça commence à faire très mal et à m’affecter, je commence à être un peu contrarié par ça. »

« Mais au moins, ce n’est pas ma faute, et je dois continuer à travailler de la même manière. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less