McLaren F1 : ’Une course vraiment triste’ pour Ricciardo en Espagne

L’Australien espère que sa voiture avait un problème

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 mai 2022 - 19:31
McLaren F1 : 'Une course vraiment

Neuvième au départ, Daniel Ricciardo espérait marquer des points au Grand Prix d’Espagne. Mais le pilote McLaren a connu une course catastrophique, durant laquelle il n’avait pas d’adhérence, et donc pas de performance. Il a franchi la ligne d’arrivée à une anonyme 12e place et veut comprendre les raisons de ce fiasco.

"C’est la question que je vais me poser pendant le débriefing et dans les prochaines heures. Elle n’était pas là dès le début, ce n’est pas comme si j’avais du sous-virage, j’en avais, mais c’était un manque général d’adhérence" explique l’Australien.

"Je pensais au départ que les températures des pneus étaient trop hautes, ou qu’il y avait quelque chose avec les pneus, car on se bat avec d’autres pilotes et ce sont des choses qui peuvent se produire."

"Mais j’ai eu quatre trains de pneumatiques aujourd’hui, et j’étais très lent avec chacun d’entre eux. Je ne suis pas sûr de ce qui s’est passé, c’était une course vraiment triste."

Ricciardo espère trouver un problème sur sa monoplace lors du débriefing, car il est incapable de comprendre pourquoi il ne trouvait pas de performance. Il reconnait avoir été totalement hors du rythme de ses adversaires.

"Chacun est arrivé sur ce week-end avec la curiosité de voir les performances. Mais c’était une de ces courses où, c’est moche à dire, vous êtes si lent que vous espérez trouver quelque chose qui ne va pas et dire ’c’est pour ça’, car c’est plus inquiétant si ce n’est pas le cas."

"Comme je l’ai dit, je n’avais pas un ou deux dixièmes de retard, ça se comptait en secondes. Je ne sais pas exactement, mais j’ai vu des voitures me dépasser et creuser instantanément l’écart. C’était dur."

Malade, Norris inscrit quatre points au courage

Lando Norris a vécu un week-end difficile puisqu’il était atteint d’une amygdalite. Après la course, il n’a pas participé aux séances médias et a rejoint le centre médical puis le motorhome McLaren. Mais la course du Britannique a été impressionnante, et sa résilience lui permet de décrocher les quatre points de la huitième place.

"Aujourd’hui, c’était dur. Je me sentais vraiment mal avant la course car je souffrais d’une amygdalite, et cela, combiné aux températures élevées, a fait de cette course l’une des courses les plus difficiles que j’ai jamais faites" a déclaré Norris.

"J’ai subi ce week-end car la majeure partie de mon énergie a été consacrée à combattre cette maladie. J’ai dû manquer beaucoup de réunions d’ingénierie, ce qui a compromis mon week-end, et je n’étais définitivement pas aussi bien préparé pour le Grand Prix que j’aurais pu l’être."

"Je suis donc vraiment content d’avoir pu terminer la course en marquant de bons points pour l’équipe. Tout le monde a travaillé très dur pour apporter des performances à la voiture, et nous avons pu en tirer quelque chose ce week-end.

"Nous allons examiner les données au cours des prochains jours, voir s’il y a de la performance supplémentaire que nous pouvons extraire de la voiture et nous assurer que nous sommes prêts pour Monaco."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos