McLaren F1 : Seidl soutient la position de la FIA sur les limites de piste

"C’est facile à comprendre pour tout le monde"

Recherche

Par Paul Gombeaud

12 juillet 2022 - 16:40
McLaren F1 : Seidl soutient la (...)

Si Lando Norris était pénalisé de 5 secondes pour avoir franchi les limites de la piste à plusieurs reprises durant le Grand Prix d’Autriche, cela n’empêche pas Andreas Seidl, son directeur chez McLaren F1, de soutenir la position de la FIA.

Si un pilote sort des limites de la piste définies par la ligne blanche, il sera averti la deuxième fois, se verra présenter un drapeau noir et blanc la troisième et à partir de la quatrième, une pénalité sera attribuée.

Beaucoup de pilotes critiquaient l’instance dirigeante du sport ce weekend, la jugeant trop sévère. Mais ce n’est donc pas le cas de Seidl.

"En ce qui concerne les limites de la piste, toutes les équipes et les pilotes réclamaient plus de cohérence par le passé. C’est pourquoi cette règle du drapeau noir et blanc existe, disant que vous devez rester à l’intérieur des limites de la piste à tout moment sur le circuit, c’est-à-dire entre les lignes blanches," a expliqué le dirigeant allemand.

"Pour être honnête, et même si nous avons reçu une pénalité, je suis plutôt satisfait avec cela car c’est facile à comprendre pour tout le monde."

Un autre incident s’est produit en Autriche : Sergio Perez atteignait la Q3 mais n’aurait pas dû, son meilleur temps de la Q2 ayant finalement été effacé après qu’il a franchi les limites de la piste au virage 7. Pierre Gasly, 11e de la Q2, aurait ainsi dû prendre sa place en Q3.

Le Mexicain était finalement rétrogradé à la 13e place après la séance, mais cela ne changeait rien pour le Français, qui était injustement éliminé dès la Q2.

Seidl a également donné son ressenti sur cette situation et soutient de nouveau la FIA.

"Durant la séance, et en tenant compte de la pression du temps, le directeur de course a beaucoup de choses sur lesquelles se concentrer, ça peut arriver qu’on ne voit pas quelque chose tout de suite car vous voulez être sûr de vous au moment de prendre une décision."

"Parfois, nous devons donc accepter que ce soit décidé après la course ou après la qualification, ce qui fut le cas cette fois-ci. Je n’ai aucun problème avec ça."

McLaren

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos