McLaren F1 : Ricciardo se fait aider par un psychologue depuis l’année dernière

Ses difficultés en piste ont affecté sa vie privée

Recherche

Par Paul Gombeaud

30 octobre 2022 - 17:51
McLaren F1 : Ricciardo se fait (...)

Daniel Rcciardo a encore trois Grands Prix à disputer avec McLaren F1 avant de quitter l’équipe et de, probablement, devoir se contenter d’un poste de pilote de réserve durant la saison 2023.

Le pilote australien est en grande difficulté depuis qu’il a rejoint l’équipe de Woking en 2021, et il revient sur le moment où ses dirigeants décidaient qu’il était préférable de le libérer un an avant la fin de contrat, qui courrait normalement jusqu’à la fin de l’année prochaine.

"On peut dire que c’était inattendu étant donné qu’il me restait encore une année de contrat à honorer. Ce n’est pas une chose à laquelle vous pouvez vous préparer. Mais j’avais déjà tenu des discussions honnêtes avec Andreas (Seidl) et Zak (Brown) plus tôt dans l’année afin de voir comment améliorer la situation."

"C’était une inquiétude des deux côtés. Je ne voulais pas continuer à décrocher des 14e ou des 15e places. Je gardais fois dans le fait que quelque chose allait se produire, mais ce n’était pas le cas et ils prenaient cette décision à la mi-saison. Cela me mettait dans une position difficile et je me demandais : ’Et maintenant ?’"

"Ma confiance a été rongée par la voiture"

Avec seulement 29 points inscrits au championnat cette année contre 109 à son coéquipier Lando Norris, Ricciardo n’a jamais pu retrouver sa confiance en 2022.

Le pilote âgé de 33 ans révèle d’ailleurs être suivi par un psychologue depuis l’année dernière, tant la période a été compliquée à vivre sur le plan personnel.

"Ma confiance a été rongée par une voiture qui ne souhaite pas faire un avec moi. A chaque fois que nous pensions avoir trouvé une solution, d’autres problèmes se manifestaient. Lorsque vous faites autant d’efforts mais que rien ne marche, la tristesse vous gagne. Cela vous atteint."

"Cela m’avait déjà un peu trop affecté l’année dernière. Je n’étais plus aussi pétillant que d’habitude. J’étais réticent lorsque quelqu’un m’invitait à diner. J’avais besoin d’être cajolé, je me suis laissé envahir."

"J’ai commencé à parler avec un psychologue l’année dernière, qui était l’année la plus difficile que j’avais connu. Le monde de la course est très axé sur les résultats et ce sont eux dictent votre bonheur du dimanche. J’ai négligé des amitiés et pensé qu’il était préférable de parler à quelqu’un afin que ma vie professionnelle n’ait pas d’impact sur ma vie privée."

"C’est comme pour tout, vous avez besoin de recul et de perspective. Et avec un calendrier aussi long, il est difficile de prendre le temps de se détacher de ce qui se passe en course."

Un soutien bienvenu de la part de Vettel et Hamilton

Ricciardo est tout de même heureux d’avoir pu compter sur le soutien moral de certains de ses pairs cette année.

"Certains des pilotes les plus anciens ont été d’une grande aide lorsque McLaren a décidé de faire des commentaires publiques. Sebastian Vettel a été incroyable, nous avons beaucoup discuté. Lewis Hamilton a été très sympathique lui aussi."

Concernant son programme de l’année prochaine, Ricciardo espère que tout sera clair avant de disputer la dernière manche de la saison.

"Ce serait bien de régler mon programme de l’année prochaine avant Abou Dhabi. Il reste quelques aspects à déterminer. Mais au fur et à mesure que le temps a passé, il m’est apparu de plus en plus évident que j’avais besoin de prendre mes distances avec le sport, même si je souhaite rester en contact."

"Il s’agit de trouver un espace pour me reconstruire. Sans aller trop loin, je veux prendre du temps pour moi, voyager et vivre des aventures, cela aidera. Je vais apprendre à m’en passer et dans un monde idéal, je serai de retour en 2024 et en pleine forme."

McLaren F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos