Formule 1

McLaren F1 ne sait pas encore ce qu’elle gagnera avec le V6 Mercedes

La hiérarchie en 2021 pourrait changer malgré le gel, estime Key

Recherche

Par Alexandre C.

9 août 2020 - 11:15
McLaren F1 ne sait pas encore ce (...)

McLaren sera la seule équipe, l’an prochain, à changer de motoriste, passant du V6 Renault au V6 Mercedes. Ce choix peut apparaître à première vue saugrenu, puisqu’en raison du gel partiel des châssis, l’équipe de Woking aura à dépenser des jetons rien que pour intégrer la nouvelle unité de puissance à sa monoplace. Du reste, l’unité de puissance Renault semble avoir bien progressé encore cette saison.

Mais il est vrai que l’unité de puissance Mercedes impressionne le paddock, et pourrait permettre à McLaren de faire un petit bond en performance.

A quel point ? James Key, le directeur technique de McLaren, réserve encore son jugement.

« Je ne peux pas le dire pour l’instant car je ne sais pas à quoi ressembleront les données s’agissant de l’unité de puissance Mercedes de 2021. Il est clair qu’ils ont toujours établi une sorte de norme industrielle, qu’ils ont été des leaders avec les unités de puissance dès 2014, quand ils étaient devant. »

« Ils ont fait un travail remarquable, c’est donc passionnant d’aller avec eux. Mais Renault a également fait un excellent travail pour nous au cours des deux dernières années et les niveaux de performance sont assez proches entre les groupes motopropulseurs. »

« Je pense que nous allons voir à quoi ressemblent les chiffres, et si cela peut apporter des performances supplémentaires par rapport à ce à quoi nous sommes habitués ou non. Nous ne le savons pas encore. »

« Ce sera bien de voir ces données quand elles seront disponibles. Je pense que le moteur de 2021 est encore en cours de développement pour le moment, donc nous ne verrons pas cela avant un certain temps. »

De l’opinion commune, la hiérarchie de cette saison 2020 devrait aussi être celle de l’an prochain, puisque la FIA a imposé un gel partiel du châssis, s’agissant du développement de nombreuses pièces cruciales, avec seulement deux jetons par équipe.

Et pourtant, cette marge de manœuvre serait assez grande pour permettre à certaines équipes, en retard, de remonter la pente. Telle est l’opinion de James Key...

« Je pense qu’il y a une opportunité. Du point de vue du châssis, même si le côté mécanique de ces voitures est gelé, le côté aérodynamique est encore presque entièrement libre, et il y a un changement de règlement concernant le simple fait d’éliminer un peu d’appui pour soulager les pneus pour la troisième année. Cela ouvre de nouvelles possibilités que nous n’avons peut-être pas encore exploitées. »

« À part Mercedes à qui il faut absolument tirer notre chapeau, - ils font un travail incroyable - derrière eux tout est très, très proche maintenant. Cela donne des possibilités de faire peut-être un pas en avant. Cela donne aussi l’occasion de faire un pas en arrière, bien sûr, mais je dirais que tout ce qui est derrière Mercedes est un peu une opportunité à saisir. Je dirais qu’il y a assez de liberté dans le règlement pour faire cela. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less