McLaren F1 est surprise par l’avantage de Red Bull et Ferrari

Même avec un plafond, les top teams ont mieux travaillé selon James Key

Recherche

Par Franck Drui

20 septembre 2022 - 16:09
McLaren F1 est surprise par l'avanta

Le directeur technique de McLaren F1, James Key, se dit surpris par le grand écart qui existe entre l’équipe basée à Woking et les équipes en tête du classement en 2022.

Les voitures ont subi des changements importants dans leur construction cette année dans le but d’améliorer les courses et de resserrer la concurrence.

La F1 en est également à sa deuxième année de fonctionnement sous un plafond budgétaire, visant à réduire les écarts de dépenses entre les équipes pour augmenter la compétitivité.

Cependant, Red Bull et Ferrari sont les deux seules équipes à avoir remporté des victoires en course jusqu’à présent en 2022, et ont possédé les voitures les plus rapides cette saison lors des 16 courses.

Red Bull est sur la bonne voie pour sceller les championnats constructeurs et pilotes, avec une avance considérable dans les deux classements.

Key admet qu’il est surpris que Red Bull, ainsi que Ferrari, aient pu se démarquer du reste du peloton malgré les limitations de dépenses, saluant leur infrastructure et leurs connaissances.

"Je suppose que je suis un peu surpris de la façon dont deux équipes ont pu trouver ce petit plus de performance par rapport à tout le monde," admet-il.

"C’était un peloton plus serré au début de la saison, mais il commence à s’étirer maintenant, et je dois dire que Ferrari et Red Bull ont fait un excellent travail en exploitant davantage."

"Cela montre que même dans le cadre d’un plafond de coûts, si vous êtes une grande équipe avec une infrastructure étendue et beaucoup de connaissances et de méthodologie construites sur de nombreuses années, cela compte toujours beaucoup."

"C’est un terrain de jeu égal en termes de budget que nous avons, mais ce n’est pas en termes d’où nous venons tous - cela nous donne un excellent point de référence auquel aspirer."

Les simulations de pré-saison ont suggéré que la réglementation 2022 était définie pour rendre les voitures plusieurs secondes plus lentes que leurs prédécesseurs.

Cependant, cela ne s’est pas avéré être le cas, Key louant les capacités d’ingénierie de certaines équipes qui ont amélioré leurs performances tout au long de l’année.

"Ce qui m’a surpris, c’est qu’en théorie, avec les mêmes performances châssis, les voitures 2022 devraient être deux secondes plus lentes que les voitures 2021, mais cela n’a pas été le cas. Les voitures se rapprochent maintenant des niveaux de performance de 2021, et certaines l’ont déjà atteint, ce qui reflète la qualité des équipes que nous avons dans ce sport."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos