McLaren F1 dresse la liste de ses problèmes à Bahreïn

Les soucis de la MCL36 sont-ils dus à ce tracé ?

Recherche

Par Paul Gombeaud

20 mars 2022 - 08:04
McLaren F1 dresse la liste de ses (...)

En difficulté avec ses freins depuis les essais hivernaux de Bahreïn, McLaren F1 a apporté une solution temporaire pour le Grand Prix de ce weekend et s’attendait donc à souffrir, ce qui s’est confirmé en qualifications puisque Ricciardo et Norris ont respectivement été éliminés en Q1 puis en Q2.

Mais outre les freins, le directeur technique James Key nous explique que d’autres facteurs jouent sur les contre performances actuelles de la MCL36.

"Barcelone avait été positif pour nous et je pense que c’est dû aux caractéristiques de la piste qui mettaient en avant nos points forts."

"Je dois dire qu’ici, nous avons évidemment été surpris. C’est un weekend compliqué pour nous, notre préparation n’a pas été idéale étant donné que nous n’avons pas été en mesure de faire tout ce que nous voulions la semaine dernière, et les problèmes de freins continuent de nous rendre la vie dure."

"Nous savions que nous étions à la limite avec la température des freins avants mais ici, les problèmes ont atteint un niveau que nous ne soupçonnions pas. Il nous a fallu du temps pour comprendre et régler les soucis."

"Bien sûr, ça signifie également que nous avons été bloqués au garage pour essayer de faire rouler la voiture de façon fiable et en contrôlant les températures. Nous n’avons pas pu procéder aux optimisations que nous souhaitions pour Bahreïn, aucune de celles qui étaient planifiées."

"Nous avons pu accomplir des tours et faire des relais pour tester la fiabilité. Mais nous n’avons pas eu le temps d’offrir à nos pilotes la possibilité d’avoir un meilleur feeling de la voiture sur cette piste qui est très différente. Nous avons beaucoup de travail à effectuer sur les réglages des nouvelles pièces que nous avons amenées. Nous n’étions donc pas bien préparés."

Des problèmes provoqués par les caractéristiques du tracé de Bahreïn ?

Si l’équipe semble comprendre ses maux, Key admet que la MCL36 souffre aussi d’un manque d’adhérence.

"Il y a de la performance à débloquer. Une enquête a été lancée à l’usine pour comprendre au plus vite. Je ne vais pas vous dire que tout est parfait sous prétexte que cette piste est particulière pour nous et a souligné nos faiblesses."

"La voiture en elle-même fonctionne bien. Mécaniquement ça va, aérodynamiquement elle fait ce qu’elle est supposée faire. Les pilotes ne parlent pas de problèmes extrêmes d’équilibre comme ce fut parfois le cas par le passé. Elle est donc bien plus constante de ce point de vue là."

"Ce dont nous avons besoin est davantage d’adhérence. Sur le plan mécanique et aérodynamique. Le problème se manifestait moins à Barcelone en raison des caractéristiques des virages qui correspondent mieux à notre voiture."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos