McLaren F1 devra attendre la première course pour régler ses problèmes de freins

Les essais de Bahreïn ont été très compliqués pour l’écurie de Woking

Recherche

Par Paul Gombeaud

12 mars 2022 - 15:36
McLaren F1 devra attendre la première

Alors que les essais hivernaux de Bahreïn touchent à leur fin, McLaren F1 aura vécu trois journées compliquées sur le circuit de Sakhir, les freins de la MCL36 ayant posé beaucoup de problèmes à l’écurie basée à Woking qui, après deux journées, était l’équipe ayant couvert le moins de tours de la semaine.

McLaren a procédé à quelques modifications sur place et reçu des nouvelles pièces par avion, mais le directeur de l’équipe, Andreas Seidl, affirme désormais qu’il faudra attendre le premier Grand Prix de la saison dans une semaine pour que le problème puisse être réglé définitivement.

"Nous avons procédé à des modifications durant la nuit des pièces que nous avions sur le circuit, et nous en avons reçu d’autres également, afin d’essayer de régler le problème auquel nous faisons face," a expliqué le dirigeant allemand à la pause aujourd’hui.

"Nous avons fait un pas en avant qui nous a permis de rouler en continu ce matin."

"C’est un progrès mais en fin de compte, nous devons attendre la semaine prochaine car nous avons besoin de temps pour retrouver notre meilleure forme."

"Pour le moment, nous avons renforcé certaines des pièces pour nous assurer que la voiture soit en mesure de tourner sans problème pour cette dernière journée de tests, afin de nous préparer au mieux aux conditions que nous aurons lors de la première course."

Norris n’est pas confiant avant la première course

La matinée d’aujourd’hui a en tout cas été positive pour McLaren F1, Landon Norris ayant pu tourner davantage et enfin effectué des longs relais.

Le pilote britannique n’a en revanche pas caché qu’il estimait que son équipe était dans une position bien moins favorable qu’espéré.

"Bien que j’ai effectué deux jours et demi au volant, ce ne sont pas les meilleurs essais possibles pour nous," a commenté Norris aujourd’hui durant la pause déjeuner.

"Nous avons été limités ici à Bahreïn. Barcelone s’était bien mieux passé. Mais ici, nous avons rencontré quelques problèmes qui nous ont limités en termes de distance parcourue, notamment pour les longs relais."

"Nous avons pu effectuer des relais courts avec peu d’essence, mais pas de longs relais avec beaucoup de carburant."

"Nous sommes donc clairement en retrait par rapport à là où nous voulions être, où nous avons besoin d’être. Et nous ne pouvons pas dire que nous soyons confiants avant de disputer la première course."

"Ce n’est pas idéal, mais nous faisons du mieux possible. Nous progressons, mais nous ne sommes pas dans la position que nous voulions."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos