McLaren F1 : Brown a ’détesté’ devoir se séparer de Ricciardo

Mais l’équipe et son pilote ont "tout essayé"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 octobre 2022 - 12:51
McLaren F1 : Brown a 'détesté'

Zak Brown a réitéré à quel point la décision de se séparer de Daniel Ricciardo a été difficile. Le PDG de McLaren F1 a dû décider de mettre un terme à une alliance qui ne fonctionnait pas, mais il révèle l’avoir fait à contre cœur.

"En fin de compte, nous n’obtenions pas les résultats dont nous avions besoin et cela faisait un an et demi" a déclaré Brown. "Nous avons tout essayé, nous aimons Daniel, c’est génial de travailler avec lui et ça continue. Mais c’est un business des résultats et les résultats ne venaient pas, nous avions l’impression d’avoir tout essayé."

"Nous ne savons pas vraiment pourquoi ça n’a pas marché, ce n’est la faute de personne. Nous avons fait de notre mieux" assure Brown. "Il a donné le meilleur de lui-même, nous n’avions plus rien à essayer. Parfois, les athlètes connaissent des périodes creuses ou ont besoin d’un changement d’environnement."

"Je suis toujours un grand fan de Daniel"

Brown voulait recruter Ricciardo depuis longtemps, et il assure que tout a été tenté par lui et Andreas Seidl, le directeur de McLaren, pour comprendre comment tirer le maximum de performance de la part du pilote australien. L’Américain regrette de ne pas avoir pu convaincre Ricciardo de rester chez McLaren ailleurs qu’en F1.

"J’ai détesté cela. J’ai essayé d’avoir Daniel avant qu’il aille chez Renault, donc ça fait des années qu’on y pense. Je suis un grand fan de Daniel. Je suis toujours un grand fan de Daniel et ça ne changera jamais. Je lui ai demandé s’il voulait piloter pour nous en IndyCar ou en Formule E."

"J’aimerais garder Daniel dans la famille, mais il est toujours très concentré sur la F1, ce que je comprends, c’est le summum du sport automobile. J’aimerais beaucoup travailler à nouveau avec lui. C’est probablement la chose la plus difficile que j’ai vécue dans ma carrière en sport automobile, ce n’était pas agréable, pas amusant."

Mais mon travail, avec Andreas, est de prendre les décisions difficiles et comme nous ne voyions pas vraiment de progrès, nous nous sommes dit qu’il fallait faire un changement pour notre bien à tous et espérer le mettre dans une situation où il pourra être à nouveau compétitif, mais ça a été une énorme déception."

L’affaire Piastri n’a pas pesé sur leur relation

Plusieurs spéculations ont laissé penser que McLaren et Ricciardo s’étaient brouillés lorsque Brown a voulu recruter Oscar Piastri, futur remplaçant du pilote au numéro 3. Mais le PDG explique que tout a été fait en transparence, ce qui permet de garder une relation toujours excellente.

"Nous avons été transparents tout au long du processus et je sais qu’il y a eu des tonnes de spéculations médiatiques sur le moment et la manière dont cela s’est passé. Daniel et moi savons ce qui s’est réellement passé et je pense que c’est pour cela que notre relation est toujours aussi forte."

"Tout a été transparent, bien communiqué et il y a des moments où nous pouvons dire aux gens ce qui se passe et d’autres où nous ne pouvons pas. Ce qui est le plus important pour moi, c’est que lorsque Daniel et moi nous voyons, nous nous faisons un gros câlin. Nous avons quatre courses à disputer et nous allons donner tout ce que nous avons."

Et Brown de conclure en saluant le professionnalisme de Ricciardo, qui a tout tenté lui aussi pour que tout se passe du mieux possible : "Je n’ai que de bonnes choses à dire sur Daniel, sur la façon dont il s’est comporté et s’est mis en avant. Nous avons fait tout cela ensemble, c’est une grande personnalité."

McLaren F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos