Formule 1

McLaren F1 a travaillé sur les pontons et… la peinture pour trouver de précieux centièmes

James Key explique les nouveautés de la voiture

Recherche

Par A. Combralier

14 février 2020 - 09:04
McLaren F1 a travaillé sur les (...)

Le changement de livrée de McLaren – avec plus de bleu que de coutume – n’a pas qu’une visée esthétique. En effet, la nouvelle peinture de la MCL35 est mate, ce qui, comme dans le cas de la SF1000, permettra à la voiture de gagner un peu de poids, et ainsi des centièmes.

C’est James Key, le directeur technique de l’équipe, qui l’a révélé à l’occasion de la présentation officielle de la monoplace, ce jeudi.

« C’est un bon équilibre. Il y a un léger changement de couleurs, aussi au niveau de l’affichage des sponsors, et le rendu est très propre. Mais il y a des avantages techniques. Il y a un avantage en termes de poids, certes, mais il y a aussi d’autres choses. Il s’agit en fait d’une combinaison de revêtements entourant les couleurs. Ce qui est bien, c’est qu’il y a eu une très bonne et étroite collaboration entre les besoins du marketing et les besoins techniques, et nous avons trouvé une solution dont nous sommes tous très satisfaits. »

Bien entendu, les changements sont aussi plus profonds que de simples teintes de couleurs, et notamment, poursuit James Key, au niveau des pontons.

« La carrosserie suit une tendance que nous constatons de plus en plus avec des pontons très étroits, ce qui est un vrai exercice au niveau du packaging. Il faut prévoir assez tôt ce genre de choses car cela influence aussi une large part des modalités de l’installation du moteur, etc. »

« Nous avons fait un exercice similaire avec la boîte de vitesses pour correspondre à cette philosophie. Sur la partie arrière, il y a eu beaucoup de travail sur la suspension arrière aussi. Du cockpit vers l’arrière, c’est une approche très différente de ce que nous avions auparavant du point de vue conceptuel. De même, il y a beaucoup de technologies, disons, à l’avant de la voiture, qui ne sont possibles qu’avec une nouvelle voiture. Nous avons introduit cela aussi. »

Pour autant, en période de stabilité réglementaire, McLaren a voulu préférer une évolution à une révolution sur le plan de la conception de la monoplace.

« Nous avons essayé de mettre en pratique ce que nous avions appris l’année dernière. Les processus de conception et de développement ont été les mêmes que pour la voiture précédente, il y a donc eu un certain processus à suivre. Et puis nous avons ajouté ce que nous estimions être des opportunités que nous ne pouvions pas saisir sur la MCL34, avec la géométrie que nous avions. »

En dépit de toutes ces améliorations, James Key reste prudent sur les objectifs à assigner à sa création : dominer le milieu de grille, ce serait déjà un accomplissement…

« Il faut avoir un objectif à atteindre, car il faut savoir où l’on doit être. Un des objectifs consiste à se placer devant sur la grille, mais c’est un grand pas en avant à faire, comparé à la situation actuelle. »

« Y arriver en une année, ce serait très bienvenu, mais c’est un pas énorme aussi. Nous avons trouvé de nouveaux objectifs en nous fondant sur ce que nous avions appris l’année d’avant, où nous avions déniché nos faiblesses, que nous voulions vraiment solutionner. Et nous avons pu constater que certaines de ces faiblesses étaient assez similaires à ce que l’on rencontrait dans toutes les équipes avec lesquelles nous étions en compétition, alors nous avons examiné de près tout cela, et nous avons fait quelques progrès. »

« L’objectif à moyen terme est de maintenir notre position et, espérons-le, de combler un peu l’écart sur les écuries de pointe et de construire sur cette base. Si nous pouvons y arriver, je pense que nous atteindrons l’objectif réaliste que nous nous sommes fixé. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less