McLaren F1 a fait disparaître un ’obstacle’ à la performance

La MCL36 est plus saine dans les virages lents

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 juin 2022 - 18:28
McLaren F1 a fait disparaître un (...)

McLaren connaît un début de saison délicat, mais les nouvelles ne sont pas toutes négatives. En effet, James Key confirme que certains problèmes récurrents rencontrés l’année dernière ont disparu. Le directeur technique révèle notamment que la voiture se comporte bien mieux dans les virages à basse vitesse.

"Les virages à basse vitesse ne sont pas parfaits, mais ce n’est pas le véritable obstacle que nous avions les années précédentes" assure Key. "Une partie de cela vient des caractéristiques plus larges de ces voitures, donc pour des raisons totalement différentes de l’année dernière, c’est toujours un peu un trait de ces voitures."

"Très peu de raisons derrière les problèmes que nous avions avant ont été conservées. Nous pouvions voir ce qu’elles étaient, mais il était vraiment difficile d’établir un budget sans changements massifs et de nouvelles approches dans certains domaines clés, ce qui est toujours difficile à faire en cours de saison."

"Au fur et à mesure que nous avons traversé ces premières courses de l’année et que nous avons itéré notre configuration de voiture et optimisé autour de la plate-forme que nous avons, appris à mieux l’utiliser, et aussi fait quelques ajustements mécaniques pour nous permettre de mieux régler mécaniquement la voiture, nous avons équilibré les différences de vitesse dans les virages."

"Nous sommes toujours forts dans les virages à vitesse moyenne, mais il n’y a rien de spécial à haute vitesse. Ce n’est pas une faiblesse, c’est moyen voire raisonnable, si vous regardez les superpositions GPS. Les virages à basse vitesse ne sont plus aussi difficiles qu’auparavant."

"Nous ne pouvions tout simplement pas faire faire à la voiture ce que nous voulions qu’elle fasse. Donc dans une certaine mesure, par la conception, mais aussi dans une certaine mesure par le règlement, nous avons trouvé des directions qui améliorent la performance à basse vitesse."

Key explique que les virages à basse vitesse sont devenus plus cruciaux pour le rythme, car les voitures sont moins différentes dans les virages rapides en matière de performance. C’est la raison pour laquelle l’équipe est encore en retrait des top teams, bien que la MCL36 soit meilleure que sa devancière dans ce type de courbes.

"Au fur et à mesure que les niveaux d’appui augmentent, les virages à basse vitesse deviennent de plus en plus importants pour les différences entre les voitures. Et si vous regardez l’exemple des superpositions en qualifications en Espagne, nous sommes curieux de voir comment Mercedes et Red Bull ont fait."

"C’est assez similaire à haute vitesse, pour être honnête avec vous. Et ça commence à être la basse vitesse qui est le différentiateur de performance maintenant que les virages à haute vitesse deviennent de plus en plus facile pour tout le monde avec l’appui que nous obtenons."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos