McLaren F1 a été ’transparente’ avec Ricciardo, mais il n’avait pas à tout savoir

Un dialogue toujours ‘ouvert et transparent’ ?

Recherche

Par Alexandre C.

4 septembre 2022 - 10:03
McLaren F1 a été 'transparente'

Le 4 juillet dernier, selon les informations divulguées par le CRB, McLaren et Oscar Piastri se mettaient d’accord sur un contrat de deux ans, le paraphant en bonne et due forme.

Or le 13 juillet suivant, Daniel Ricciardo martelait qu’il avait toujours un contrat pour l’an prochain, et que McLaren ne lui avait pas signifié une envie de se séparer de lui.

Pire encore, mi-juillet, les dirigeants de McLaren confirmaient les propos de Ricciardo.

Ainsi Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, rappelait au Grand Prix de France, le 23 juillet : « Nous avons un contrat avec Daniel en 2023, il n’y a pas de doute à cela. »

Au Grand Prix suivant en Hongrie, Seidl disait encore : « Il n’est pas nécessaire de spéculer sur l’avenir de Daniel avec nous. Nous avons toujours été clairs sur le fait que nous avons un contrat avec lui. »

Une demi-vérité car bien entendu, McLaren réfléchissait déjà à comment casser ce contrat…

Seidl s’est-il alors moqué du monde tout l’été ? Pourquoi ne pas avoir dit la vérité, et l’avoir cachée en particulier à Daniel Ricciardo qui a découvert que Piastri avait signé pour être son remplaçant dès début juillet ?

Le patron de l’équipe a répondu ce samedi à Zandvoort.

« Tout d’abord, je pense que vous comprenez tous que nous ne commentons pas en direct les décisions ou les conversations internes que nous avons. »

« Et concernant le contrat que nous avons signé avec Oscar le 4 juillet, il est clair que nous ne divulguons aucun détail de ce contrat. »

Mais que peut-il dire en particulier sur le cas Ricciardo ? McLaren l’a-t-elle joué à la loyale avec lui ?

« Enfin, et c’est le plus important pour moi, comme nous l’avons dit la semaine dernière lorsque nous avons annoncé notre accord avec Daniel, nous avons toujours eu, tout au long du processus ou de la saison, une conversation ouverte et honnête avec Daniel sur la situation de notre partenariat. »

« Mais il est également clair que cela ne signifie pas que Daniel est impliqué dans les détails ou les décisions que nous prenons concernant notre future équipe de pilotes. »

McLaren a-t-elle voulu ou subi ce calendrier particulier des transferts ? Le timing des différentes annonces avait-il été pensé bien en amont ?

« Mon travail consiste à diriger l’équipe de Formule 1 McLaren et, en fin de compte, nous avions un plan clair, également en termes d’annonce des différentes décisions, c’est ce sur quoi nous nous sommes concentrés. »

« Et en fin de compte, notre principal objectif est maintenant de terminer cette saison avec Daniel et Lando aussi bien que possible. Nous voulons encore dire dans cette bataille contre une équipe Alpine qui est forte au championnat des constructeurs et puis après nous reporterons notre concentration sur l’année prochaine, et c’est tout. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos