McLaren F1 a de nouveau été ’confrontée à sa réalité’ à Miami

Le niveau de la MCL36 reste très moyen

Recherche

Par Olivier Ferret

12 mai 2022 - 11:23
McLaren F1 a de nouveau été 'confront

Après le podium de Lando Norris à Imola, McLaren a enduré un week-end beaucoup plus difficile au Grand Prix de Miami.

Le patron de l’équipe, Andreas Seidl, a expliqué les raisons de leur changement de fortune et admet que le week-end du Grand Prix de Miami s’est avéré être une "confrontation avec notre réalité" pour l’équipe en ce qui concerne son niveau de performance.

Norris a abandonné suite à une collision avec Pierre Gasly au tour 41, et Ricciardo a terminé 13e, ce qui signifie que l’équipe est repartie sans points.

"Nous n’avions pas eu la performance que nous avions lors des deux week-ends de course précédents," admet Seidl.

"C’était aussi une confrontation avec notre réalité, et c’est là où nous en sommes. Cette performance était clairement plus conforme à ce que nous avons vu à Bahreïn, ou aussi à Djeddah."

Avec Norris et Ricciardo alignés sur la grille respectivement en 8e et 14e positions, Seidl s’attendait à ce qu’il y ait la possibilité de se battre pour quelques points mais guère plus, étant donné le rythme de certains de leurs rivaux.

"Nous savions, en entrant dans cette course, qu’il n’y avait qu’une chance de se battre pour, disons, quelques points. Parce que les Mercedes et Valtteri Bottas étaient clairement plus rapides. Mais, malheureusement, nous n’avons tout simplement pas tout optimisé en course."

Malgré les difficultés de l’équipe à Miami, Seidl pense que Norris avait le potentiel de marquer des points sans son crash avec Gasly.

"Nous n’avons marqué aucun point, ce qui est évidemment décevant. Je pense que Lando était en position de marquer des points, parce que nous avons joué la bonne partie en nous arrêtant tard et ensuite nous avons eu un avantage à la fin sur les pneus durs."

"Nous étions encore en mesure de marquer des points, un ou deux, mais, malheureusement, l’incident de course nous a enlevé toutes nos chances."

Les performances des équipes dans le peloton ont beaucoup évolué en vertu de la nouvelle réglementation, variant d’une piste à l’autre.

Seidl estime que toutes les équipes essayaient toujours de comprendre les principales faiblesses de leurs nouvelles voitures, ce qui signifie que les conditions spécifiques à une piste entraînent souvent de grands changements de performances.

"C’est encore tôt dans la saison avec ces nouvelles voitures. Tout le monde travaille encore sur les faiblesses de leurs voitures, et nous avons vu maintenant, quand nous regardons ces premières courses que dans des conditions comme à Miami, des pistes comme ça, des pistes comme Bahreïn, nous avons définitivement eu plus de mal qu’à Melbourne et Imola."

"Nous connaissons ces faiblesses. C’est pourquoi nous travaillons dur chez nous pour y remédier. C’est sur cela que nous devons nous concentrer."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos