Formule 1

McLaren compte corriger ses faiblesses sur sa F1 de 2021

Malgré des restrictions de développement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 décembre 2020 - 16:59
McLaren compte corriger ses faiblesses

La troisième place du championnat constructeurs est revenue à McLaren en 2020 après une âpre bataille avec Racing Point et Renault F1. L’équipe britannique a réussi à maintenir un niveau suffisant permettant à ses pilotes d’aller chercher le meilleur résultat de l’équipe depuis 2012. James Key, le directeur technique, note que les résultats étaient souvent liés aux conditions.

"La bataille du milieu de peloton a été incroyablement serrée cette année" a déclaré Key. "Cela fluctue selon le circuit, des pneus, des conditions météorologiques et, bien sûr, de l’évolution de la voiture. On parle d’un dixième, voire d’un demi-dixième de seconde qui fait la différence."

"Nous avons pu identifier les domaines dans lesquels nos concurrents sont plus forts que nous et déterminer les faiblesses de notre voiture. Certains circuits et certaines conditions, en particulier en fin de saison, n’ont pas joué en faveur de nos points forts."

"Je pense qu’il y a suffisamment de place dans le règlement pour remédier à ces faiblesses pour 2021. Il est évident que si l’on partait d’une feuille de papier complètement vierge, on pourrait faire encore plus, mais les domaines que nous devons améliorer ne sont pas liés à l’architecture fondamentale de la voiture."

McLaren a effectué une saison solide débutée par un podium en Autriche, grâce à Lando Norris. Carlos Sainz est remonté sur le podium en Italie, mais l’équipe a surtout visé la régularité. Key rappelle que l’hiver avait semblé moyen pour McLaren, ce qui amplifie la surprise de voir le team troisième.

"Nous avons commencé fort et avons surpris certaines personnes parce que nous n’avions pas vraiment montré notre rythme lors des essais hivernaux. Nous avons introduit des développements tout au long de la saison, mais peut-être pas aussi rapidement que certaines équipes."

"Nous avons pris le temps d’apprendre de ces développements et de comprendre leur impact sur la voiture. La plupart ont amélioré leurs performances et sont restés sur la voiture depuis leur introduction."

La F1 a revu quelques règles d’homologation pour les évolutions des voitures entre 2020 et 2021, et cela a coûté du temps de développement à McLaren : "Certaines pièces que nous aurions aimé avoir plus longtemps pour développer et sur lesquels il manquait du travail par rapport à ce qu’elles auraient été si nous les avions introduites l’année prochaine."

"Prenez le nouveau museau, par exemple. A la mi-saison, il y avait une date limite d’homologation pour le nez de la voiture, ce qui signifiait que, parce que nous ne voulions pas nous en tenir au concept avec lequel nous avons commencé en 2020, nous devions avancer le concept de 2021 pour respecter cette date limite."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less