McLaren a résolu la ’bizarrerie’ sur les freins avant de la MCL36

Key explique le problème de surchauffe du début de saison

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 mai 2022 - 12:52
McLaren a résolu la 'bizarrerie'

James Key, le directeur technique de McLaren, a confirmé que l’équipe a réglé ses problèmes de freins avant. En début de saison, les écopes surchauffaient, et l’équipe n’avait pas prévu ce phénomène. Les nouvelles pièces apportées en Espagne ont enterré définitivement ce problème.

"Je pense que nous avons réussi maintenant" a déclaré Key. "Je pense que les développements que nous avons apportés ici ont fait ce que nous attendions d’eux. Nous avons un peu plus de refroidissement sur l’ensemble de l’avant."

"Je suis heureux de dire que cela a fonctionné comme nous l’espérions. Je dois souligner l’effort héroïque de toute l’équipe et de toutes les personnes impliquées."

"Nous avons obtenu quelque chose qui nous a donné environ 10 tours lors des premières courses de l’année, et qui a survécu à cinq courses en soudant des morceaux de titane et en fabriquant une nouvelle écope de frein pour la première course."

Les raisons de la surchauffe connues

Et Key d’expliquer en détail le phénomène qui provoquait la surchauffe : "Fondamentalement, il s’agissait d’un déséquilibre de pression dans le système que nous n’avions pas détecté, que ce soit en théorie ou dans les tests de R&D.

"À certaines températures, on se retrouvait dans des situations assez compliquées, mais on se retrouvait avec une pressurisation à l’intérieur de l’écope qui était, à certains moments, potentiellement supérieure au débit dans l’écope."

"Ainsi, soit le flux d’air se bloquait complètement, soit il s’inversait, de sorte que l’on essayait de refroidir le disque avec de l’air très chaud. Un phénomène vraiment étrange. Je ne pense pas qu’aucun d’entre nous l’ait vu auparavant, mais il fallait un certain ensemble de circonstances pour le voir et nous l’avons fait en CFD."

"Parce que rien ne correspondait, rien n’avait de sens, nous avons regardé tout ce qui se passait et tout semblait nous ramener vers la partie avant. Il s’avère que, dans ces circonstances, c’était le cas."

"Nous l’avons reproduit et c’est ce qui nous a conduit à la conception que nous avons maintenant, pour nous assurer que nous éliminions complètement ce problème."

Il précise aussi la raison pour laquelle il a fallu attendre les essais hivernaux de Bahreïn pour voir ce problème, alors qu’il ne s’était pas du tout présenté durant les trois premières journées d’essais en Espagne.

"C’était une vraie bizarrerie et c’est vraiment la raison pour laquelle nous ne l’avons pas bien compris ici, parce que cette piste ne provoquait pas cet ensemble de circonstances spécifiques. Mais ça l’a fait à Bahreïn fait et cela nous a vraiment frappés."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos