Formule 1

McLaren a encore du travail et surveille Ferrari à Imola

La Scuderia a impressionné Norris

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 avril 2021 - 18:15
McLaren a encore du travail et (...)

McLaren a connu une journée prometteuse, mais a tout de même dû composer avec les différents incidents vus en piste. Lando Norris reconnaît toutefois que si les bases sont bonnes, la monoplace de Woking n’a pas encore atteint son plein potentiel en vue de la suite du week-end.

"Une journée difficile, juste parce que c’était globalement assez désordonné, pas nécessairement de notre côté, mais à cause des drapeaux jaunes et des drapeaux rouges" note Norris.

"Il y a également eu quelques problèmes avec la radio et d’autres choses qui, encore une fois, n’étaient pas de notre faute, mais qui ont rendu la séance mouvementée. Il y a beaucoup de choses sur lesquelles travailler pour demain."

"Je ne dirais pas que nous sommes aussi confiants que nous l’étions il y a deux semaines, mais je pense que nous pouvons faire des progrès pour demain afin de rendre la voiture un peu plus agréable, et me donner un peu plus de confiance aussi. Nous ne sommes pas en mauvaise posture mais il reste du travail."

Norris reconnaît auprès de Sky Sports que Ferrari impressionne à Imola après ces premiers essais : "A Bahreïn, ils étaient plus rapides que nous dans la majorité des virages, pas tous, mais ils étaient très rapides. Ce n’était pas attendu, mais nous savions qu’ils seraient parfois devant, et qu’on le serait parfois."

"C’est Ferrari, s’il y a une équipe qui est capable actuellement de faire de gros progrès, c’est cette équipe. Ce n’est donc pas une surprise. Peut-être qu’ils sont un peu plus rapides que ce qu’on attendait, mais ce n’est pas un choc."

Daniel Ricciardo est heureux de découvrir le circuit d’Imola au volant de la MCL35M, une piste sur laquelle il a signé un podium l’an dernier. Comme Norris, il voit qu’il reste beaucoup de travail à McLaren : "C’est vraiment cool d’être de retour sur cette piste. C’est assez impressionnant. La journée en elle-même a été un peu difficile."

"Nous avons du travail cette nuit pour tirer davantage de la voiture. C’était une journée difficile, mais nous avons une séance demain matin pour tout régler avant les qualifications. Nous allons essayer de résoudre les problèmes aujourd’hui et de nous mettre bout à bout pour demain."

Andrea Stella, directeur de la compétition de McLaren, parle d’une journée productive en dépit de détails à régler : "Le nouveau format de séances plus courtes le vendredi signifie que nous devons être très efficaces pour boucler le programme et faire tout ce qui est prévu dans le plan."

"Aujourd’hui, nous avons presque atteint cet objectif, mais nous l’avons manqué à cause des drapeaux rouges, des drapeaux jaunes et des voitures de sécurité virtuelles. Il y a également eu des problèmes de communication radio et vidéo qui ont affecté l’ensemble du paddock."

"Malgré ces problèmes, la journée a été productive. Il est assez clair qu’il y a certains domaines dans lesquels nous devons nous améliorer avant les qualifications. Le peloton semble être très serré, et il sera intéressant de voir l’évolution de chacun. Comme d’habitude, nous devons donner le meilleur de nous-mêmes pour faire de bonnes qualifications et nous mettre en bonne position pour marquer de bons points dimanche."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less