Formule 1

Mazepin travaille son stress avec des capteurs de détecteur de mensonges

Le Russe a peaufiné sa préparation à la F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 janvier 2021 - 11:26
Mazepin travaille son stress avec (...)

Nikita Mazepin fera ses débuts en Formule 1 cette année avec Haas F1 Team, après deux saisons de F2. Le Russe a déjà fortement accéléré sa préparation et explique que ses préparateurs ont une manière bien à eux de l’entraîner pour le stress et la pression.

"Depuis trois ans, je travaille avec un Italien qui travaille également avec l’équipe Ferrari" a expliqué Mazepin. "Nous nous préparons avec les mêmes capteurs que ceux utilisés dans un détecteur de mensonges."

"Vous collectez beaucoup d’informations sur votre corps et essayez de les contrôler à l’aide de la respiration et d’autres choses auxiliaires pour réduire le stress dans les moments de forte pression, comme au début de la course, ou lorsque vous devez défendre votre position."

Il explique avoir totalement revu son équipe personnelle après une saison 2019 catastrophique en F2 : "Après un effondrement total en 2019, nous avons décidé de changer 90 % de mon entourage. J’ai échangé mon entraîneur contre deux."

"L’un est un kinésithérapeute et l’autre est responsable de mon entraînement physique. Et j’ai l’intention de rester avec eux pour la F1, j’ai vraiment besoin des gens qui m’ont fait progresser en sport automobile pour essayer de réussir dans les prochaines années."

"Je me concentre sur mon cou. Nous parlions de mes premiers essais en Formule 1, et j’ai dû y mettre fin prématurément à cause de la douleur. La sensation que l’on a quand on freine après une longue ligne droite, c’est comme si on percutait un mur, tellement les voitures sont prédisposées à freiner fort."

Et du côté du mental ? Le Russe a été victime d’un lynchage médiatique après la publication d’une vidéo très critiquée avant les fêtes de Noël, même si la femme en question a défendu le pilote.

"Il y a certaines raisons sans rapport avec le monde de la course pour lesquelles je suis peut-être traité un peu différemment. Je suis habitué et absolument pas dérangé par cela," répond-il, en référence à la fortune de son père.

"Cette histoire est derrière moi. Je dois être fort. Cette saison ne sera pas facile avec la voiture que nous aurons chez Haas. Très probablement je ne me battrai avec personne. Il est important de rester réaliste car nous nous attendons à une saison difficile. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de voitures avec lesquelles nous pouvons concourir."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less