Formule 1

Mazepin n’est pas vraiment d’accord avec Steiner sur le ‘châssis gate’ de Haas F1

Une conséquence plus lourde que prévue ?

Recherche

Par Alexandre C.

1er juillet 2021 - 16:17
Mazepin n’est pas vraiment d’accord (...)

Günther Steiner a confirmé aujourd’hui que Nikita Mazepin disposait bien d’une F1 plus lourde que son coéquipier Mick Schumacher… mais pas de beaucoup. Selon Steiner, l’écart de 40 secondes entre les deux pilotes au dernier Grand Prix au Red Bull Ring, était donc dû non à cette différence de poids, mais aux drapeaux bleus ayant plus affecté le Russe.

Mais Nikita Mazepin lui-même a tenu à démentir son directeur d’écurie ! Selon lui, l’impact de ces kilos en plus est bien plus lourd que ne le dit Günther Steiner. Il y a de l’ambiance chez Haas visiblement...

« Le point de vue habituel, que vous avez sur le mur des stands, est probablement très différent de ce que vous ressentez en conduisant la voiture pendant 73 tours. »

« Donc je pense que tout le monde a le droit de penser ce qu’il veut… et ils pourraient avoir raison, mais je suis assez certain que ça a un impact assez important parce que ça affecte la répartition du poids et ensuite ça affecte les réglages que vous mettez dans la voiture. Il y a donc beaucoup de facteurs à prendre en compte d’un point de vue mécanique. »

« Cependant, je dirais qu’en général, ce n’est pas inacceptable. Cela rend juste ma vie un peu plus difficile. »

« Mais j’ai une très bonne équipe d’ingénieurs qui m’aide, pendant mon année de débutant, à comprendre cela et à mieux travailler avec. »

Au moins sur le deuxième Grand Prix de suite sur le même circuit, Nikita Mazepin aura l’occasion de progresser en jouant sur ces mêmes réglages....

« C’est utile, je pense que je n’ai jamais commencé des EL1 aussi bien préparés. Mais en même temps, je pense que ce week-end, pourrait être humide. »

« Potentiellement, nous pouvons construire sur l’expérience de la semaine dernière et apprendre à connaître les conditions de très faible adhérence aussi, ce que je serai assez excité de voir. »

Dès le premier Grand Prix, alors que son châssis n’était peut-être pas plus lourd que celui de son coéquipier, Nikita Mazepin s’était cependant distingué en partant en tête-à-queue en qualifications comme en course à Bahreïn, au bout de trois virages, ce qui lui a valu le surnom immédiat de « Mazepin ».

Un surnom que le Russe assume en plaisantant dessus, en signe de sa bonne attitude.

« Je dirai simplement que, imaginez... sans Bahreïn, le ’Mazespin’ ne serait pas né. Le nombre de personnes qui ont souri sur leur visage est assez important. Je ne voudrais pas que ces personnes passent une journée difficile. Probablement, c’est bien, parce qu’au moins je peux apporter un peu de positivité avec ce ‘nouveau moi’. »

A l’Euro, Mazepin soutient… l’Ukraine, un pays-frère

Sur un tout autre plan, Nikita Mazepin a fait parler de lui en affichant son soutien à l’Ukraine pour l’Euro de football avant le quart face à l’Angleterre. Or chacun connaît les relations conflictuelles existant entre la Russie et l’Ukraine depuis la guerre en Crimée.

Nikita Mazepin s’immisce alors dans la géopolitique par un commentaire qui ne plaira pas à Kiev...

« Vous savez, 99% des gens qui m’entourent me disent que la Coupe va revenir chez elle [au Royaume-Uni], alors j’espère juste que ce ne sera pas le cas. J’espère vraiment que l’Ukraine va gagner. Bien que l’Ukraine et la Russie soient deux choses différentes à l’heure actuelle, je suis né à l’époque où c’était notre pays frère et j’ai beaucoup d’amis là-bas.

« Ce serait cool pour les fans car ce serait quelque chose de très spécial et j’espère vraiment que ce sera le cas. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less