Formule 1

Mazepin n’avait plus couru à Portimao depuis ses… 15 ans

En formule junior

Recherche

Par Alexandre C.

28 avril 2021 - 15:26
Mazepin n’avait plus couru à Portimao (...)

Comme son rookie de coéquipier Mick Schumacher, Nikita Mazepin a pu découvrir les affres du pilotage d’une F1 sous piste humide à Imola… Avec plus ou moins de fortune puisque en rythme de course, le Russe était largement devancé par l’Allemand.

Avant le Grand Prix à Portimao, qui devrait s’annoncer plus calme, le décrié pilote de Haas revient sur cette expérience très utile en somme pour lui.

« C’était un grand défi, car évidemment, en course, personne n’y va étape par étape, ou doucement, tout le monde pousse au maximum absolu dès le début. Par conséquent, sans aucun essais libres ou presque, vous ne pouvez que deviner la trajectoire à prendre. Je suis juste l’un des 20 pilotes sur la grille, et l’un des trois rookies, qui ont dû faire face aux mêmes conditions - je pense que tout le monde était à peu près dans les mêmes conditions, dans les mêmes situations. »

Pour découvrir un nouveau circuit à Imola, Nikita Mazepin a dû emmagasiner un grand nombre de données et d’informations à apprendre. Le saut de la F2 à la F1 est "très important" selon lui en ce sens.

« Je dirais que la quantité de données que vous êtes capable de collecter en Formule 1 est probablement trois ou quatre fois supérieure à celle que vous pouvez obtenir en Formule 2. Donc, cela fait partie de votre croissance, en termes de rythme de course, d’être capable de comprendre ces informations et de les contrôler. »

Portimao puis Barcelone : la F1 va enchaîner deux Grands Prix en l’espace de quelques jours. C’est là un défi supplémentaire pour un rookie...

« Je ne change pas mon approche. J’aime la course, j’aime ce que je fais, et j’ai beaucoup de chance que ce soit mon travail. Les week-ends consécutifs et l’intensité de la saison sont des éléments que j’attends avec impatience cette année. Je ne peux pas dire que j’ai eu cela dans le passé, mais j’ai juste un bon sentiment quand je pilote constamment pour m’améliorer dans ce que je fais. »

Que dit le circuit de Portimao à Nikita Mazepin ? Y a-t-il déjà couru ? Oui : mais Nikita Mazepin avait alors 15 ans environ !

« L’un de mes premiers essais en monoplace de formule junior a eu lieu au Portugal sur ce circuit. Je n’y suis pas allé depuis plus de sept ans, peut-être huit si je me trompe un peu, mais cette piste est spéciale. C’est un circuit spectaculaire à regarder à la télévision, et quand vous êtes dans la voiture, vous montez et descendez constamment - c’est comme des montagnes russes. Je suis impatient d’y aller. »

Barcelone, c’est évidemment un circuit bien plus familier pour les pilotes, même les rookies...

« C’est plutôt agréable d’aller sur un circuit sur lequel vous avez couru ces dernières années. Vous connaissez vos repères de freinage, vous savez où accélérer et où ralentir. Il y a certainement quelques défis à relever, mais en même temps, j’ai couru en Formule 2 avec tous les gars qui sont en F1 aujourd’hui, donc tout le monde va ressentir la même chose. Mais je ne fais pas vraiment attention à cela cette année. Je profite simplement de mon temps et des progrès que nous faisons avec l’équipe. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less