Mazepin n’a ’plus aucune confiance’ en Haas et en la F1

Après avoir perdu son volant pour raisons économiques

Recherche

Par Olivier Ferret

10 mars 2022 - 10:11
Mazepin n'a 'plus aucune (...)

Nikita Mazepin a été contraint de quitter la F1 avant même le début officiel de ce qui aurait dû être sa 2e saison, le Russe étant victime des sanctions économiques imposées à son pays en représailles à l’invasion de l’Ukraine. De plus il a été directement ciblé par l’Union Européenne hier, étant lié aux activités de son père, un proche de Vladimir Poutine.

Mazepin ne cache pas sa colère face à la situation.

"N’y a-t-il plus de place pour la neutralité dans le sport ? Un athlète a-t-il non seulement le droit d’avoir une opinion, mais aussi le droit de garder cette opinion hors de l’espace public ?"

"La Formule 1 est un sport dangereux de ce point de vue, très politique, et vous devez faire confiance à l’équipe avec laquelle vous travaillez. Malheureusement, je dois dire que je n’ai plus aucune confiance après ce qui s’est passé."

Concernant la guerre, un mot qu’il se refuse à employer comme la Russie l’interdit, Mazepin a insisté sur le fait qu’une grande partie du monde occidental n’a pas une vue d’ensemble du conflit.

"Ceux qui ne vivent pas dans cette partie du monde ne voient qu’une partie du conflit. Les Russes et les Ukrainiens le comprennent à bien d’autres niveaux."

"Je comprends que le monde n’est plus tel qu’il était il y a deux semaines."

"J’ai des amis et des parents qui, par la force du destin, se sont retrouvés des deux côtés du conflit," ajoute-t-il.

"Je ne souhaite pas faire de déclarations publiques sur le conflit au-delà de ce que je viens de dire."

Il a aussi choisi de ne pas commenter spécifiquement diverses questions sur Poutine, s’il désapprouve explicitement la guerre en Ukraine et les liens de son père avec le président russe.

"En ce qui concerne le conflit en cours, j’ai exprimé mon point de vue et ma position dans ma déclaration. J’ai délibérément réfléchi à ce que j’en dirai. Il n’y aura pas plus d’informations."

"C’est la raison pour laquelle j’ai créé une fondation est que j’estime que les gens, tous les gens, ont le droit de rester neutres. Qu’il s’agisse d’athlètes ou de personnes d’autres industries, cela n’a pas d’importance. C’est donc ma position et je n’ajouterai rien."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos