Mazepin : Les sanctions contre les athlètes russes sont de la ’cancel culture’

L’ancien pilote Haas F1 toujours en désaccord

Recherche

Par Olivier Ferret

7 avril 2022 - 08:34
Mazepin : Les sanctions contre les (...)

L’ancien pilote de Formule 1 Nikita Mazepin a déclaré que les sanctions qui lui avaient été imposées, ainsi qu’à d’autres athlètes russes, relevaient tout simplement de la "cancel culture", aussi appelée culture d l’annulation ou de l’effacement.

L’équipe Haas F1 s’est séparée de Mazepin le mois dernier, ainsi que du sponsor en titre Uralkali, qui appartient au père de Mazepin, Dmitry.

Cette décision a été prise à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie et des sanctions mondiales qui ont été prises. Peu de temps après son limogeage de Haas, Mazepin, ainsi que son père, ont été ajoutés à la liste d’individus sanctionnés par l’Union européenne en raison de leur lien avec le président russe Vladimir Poutine.

Mazepin a également annoncé qu’il lançait une fondation appelée WeCompeteAsOne, qui, selon lui, aidera les athlètes qui "ont été privés de concourir pour des raisons politiques".

Dans une interview avec BBC News, Mazepin a répété aujourd’hui qu’il n’était pas d’accord avec les sanctions qui lui ont été imposées.

"Je ne suis pas d’accord avec le fait d’être inclus dans les sanctions. Je l’ai dit avant même de commencer à les combattre. Peut-être que ce n’est pas le bon moment. Si vous regardez toute la situation, ce qui se passe en visant ainsi les athlètes, c’est la cancel culture envers mon pays."

La guerre en Ukraine étant toujours en cours, Mazepin a refusé de donner son point de vue personnel sur la situation, sachant ce qu’il risque dans son pays à simplement prononcer le mot "guerre" ou à condamner les actions de son pays.

"Je vis dans le même monde que vous mais c’est très douloureux de voir ça [la guerre] à plusieurs niveaux. Mes sentiments ont évidemment changé en tant qu’être humain et en tant que personne qui veut vivre dans un monde pacifique."

"Mais je vais être honnête avec vous, je vois juste des risques énormes à dire quoi que ce soit sur cette affaire parce que je ne satisferai jamais tout le monde. Et donc je me tais publiquement."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos