Formule 1

Mazepin est en nets progrès, Steiner s’y attendait

Le feu passe enfin au vert pour le Russe

Recherche

Par Alexandre C.

6 juin 2021 - 09:03
Mazepin est en nets progrès, Steiner (...)

A Monaco, Nikita Mazepin est apparu en nets progrès : aucun crash, devant son coéquipier en qualifications et en course, le feu était au vert pour lui… A Bakou encore le Russe est resté sur la même ligne, en ne finissait qu’à un dixième de son coéquipier en qualifications tout en regrettant une erreur dans son tour le plus rapide.

Günther Steiner semble avoir pris sous son aile le rookie russe après des débuts très hésitants… Est-ce cela qui explique surtout les progrès de Mazepin ?

Steiner en profite alors pour blaguer (avec Franz Tost à ses côtés) sur la comparaison entre Nikita Mazepin et Yuki Tsunoda : ce dernier a été forcé par Franz Tost, son directeur d’écurie, de déménager du Royaume-Uni en Italie…

« Il n’y a pas une chose spécifique, il ne peut pas régler ces choses en une seule séance. Nous avons parlé depuis le début de la saison et j’ai juste essayé de lui donner confiance - même si je commence à m’inquiéter maintenant, après tout ce que Franz a dit sur la qualité de l’Italie pour les rookies… il paraît qu’ils ne veulent plus partir en Italie. Alors, Franz, tu dois aussi les accueillir s’ils veulent partir maintenant si c’est si beau, l’Italie, mais... »

« Tu devrais le savoir, tu viens d’Italie ! » plaisante alors Franz Tost à ses côtés

Et Günther Steiner de renchaîner toujours avec le sourire...

« Je le sais - mais je ne dis pas aux pilotes où aller. »

« Donc, non, sérieusement, c’est juste qu’il [Nikita Mazepin] a besoin de prendre confiance. Nous ne cherchons pas à être en tête du milieu de grille, nous essayons juste de former les pilotes autant que possible. Ce que nos deux pilotes ont aussi - et nous le savions, ce n’est pas une surprise… en fait, ils n’ont pas de référence. Leur référence est leur coéquipier, qui est aussi un rookie, donc c’est très difficile. Cela rend l’apprentissage beaucoup plus difficile. Je pense qu’ils ont juste besoin d’entrer dans le week-end et d’avoir la confiance qu’ils peuvent s’améliorer et de ne pas regarder les temps pour dire "je suis bon ou je suis mauvais". Il y a plus qu’une chose à se demander. C’est "à quel point j’ai appris ?", "à quel point j’ai progressé ?". Il y a beaucoup à apprendre. »

« Et l’apprentissage continuera. Nous le savions avant d’entamer cette saison et sur le moment, tout se passe comme nous l’avions prévu. Je ne suis pas mécontent. Évidemment, j’aimerais éviter tout accident, mais nous nous en occuperons de toute façon. Il n’y a pas d’autre moyen de le faire, mais en général, ils font des progrès, ça va mieux, tout se calme, donc pour moi, ce sont les côtés positifs de la situation. »

Günther Steiner se fonde enfin sur les performances passées de Nikita Mazepin (qui était très proche de Mick Schumacher en rythme pur en F2) pour fonder son optimisme et sa confiance.

« Je n’ai pas été surpris par ces progrès de Monaco parce que ça viendra. A un moment donné, il y aura un cap de franchi mais où, je ne peux pas le définir,. Cependant je savais que ça allait venir, qu’il allait progresser. Il était assez bon en F2. Il a gagné des courses en F2, alors pourquoi ne franchirait-il pas cette étape ? Comme dans tous les sports de haut niveau, vous n’avez pas un temps infini pour faire ça. C’était bien que ça arrive à Monaco et ce matin encore, il a fait du bon travail. J’espère que nous pourrons construire sur cette base, sur ce qui s’est passé à Monaco. »

« Mais vous savez, il y a des hauts et des bas. Il y aura des courses où nous serons de nouveau en bas jusqu’à ce que nous nous stabilisions. Pour être honnête, je savais que ça allait arriver. Si c’était à Monaco... peut-être juste les circonstances. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less