Mazepin détaille les sommes que lui doit Haas F1

Les tensions sont toujours vives

Recherche

Par Olivier Ferret

21 septembre 2022 - 16:27
Mazepin détaille les sommes que lui (...)

Nikita Mazepin affirme qu’il ne reviendra pas chez Haas F1. L’équipe ne prévoit pas de faire de son ancien pilote un candidat pour l’avenir, et l’action en justice que le pilote et son sponsor Uralkali ont intenté à l’encontre de l’équipe ne va rien arranger.

Le Russe est en tout cas prêt à se battre pour obtenir un dédommagement complet de la part de son ancien employeur, et il détaille une somme importante que lui doit apparemment l’équipe américaine.

"Je ne peux pas dire avec certitude s’ils ont répondu, je vais donc vérifier l’information" a déclaré Mazepin à l’agence de presse Tass. "Mais malgré les sanctions, il est possible pour moi de recevoir des dédommagements. Les sanctions ne donnent à personne le droit de contourner les contrats. Je crois en la vérité, et que le juge fera son travail."

"Tout d’abord, ils me doivent le salaire de l’année dernière. Il était censé être payé mensuellement, mais en raison de petits problèmes avec la comptabilité, cela ne s’est pas passé comme cela aurait dû. C’est un chiffre avec cinq ou six zéros. Je me rendrais bien à leur service comptable, mais les sanctions ne me permettent pas de voler."

"Il y a aussi les primes, les pertes matérielles parce que je comptais sur le contrat à long terme, les pertes d’image, et même une voiture de Formule 1 qui était dans le contrat mais qui n’est pas venue. Tout cela concerne l’année dernière et n’a rien à voir avec cette saison."

La plus grosse perte pour le pilote reste morale, avec la fin de son aventure au plus haut niveau : "J’ai voulu être en Formule 1 toute ma vie. J’avais réussi et je sais sans aucun doute ce que je suis capable de faire dans une voiture de compétition."

Cependant, il affirme qu’il ne reviendrait pas chez Haas s’il y était invité, estimant que les valeurs humaines ne sont pas assez élevées au sein de l’équipe américaine.

"Je ne veux pas y retourner même si les règles sont respectées, parce que je ne veux pas être en Formule 1 à tout prix. Les qualités humaines sont également importantes pour moi. Alors quand un patron d’équipe se comporte comme ça, je pense qu’il y a neuf autres équipes avec lesquelles je peux avoir un dialogue."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos