Mazepin dément être proche de Poutine et veut revenir en F1

Le pilote russe ne veut pas revenir avec Haas

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 avril 2022 - 11:08
Mazepin dément être proche de Poutine (...)

L’éviction de Nikita Mazepin continue de faire grand bruit en Russie. Le commentateur Alexey Popov a critiqué Haas F1 pour avoir évincé le pilote russe et ne pas vouloir rendre l’argent du sponsor Uralkali.

"Je comprends qu’ils étaient sous pression et qu’il était impossible de ne pas rompre le contrat avec Nikita" a admis Popov. "Mais après avoir coopéré pendant un an, ils ont survécu l’année dernière avec l’argent d’Uralkali. Et ils ont construit une bonne voiture cette année. Il était donc possible pour eux de se comporter différemment de la manière dont ils l’ont fait."

Popov se dit choqué de voir la manière dont Haas F1 a traité les Mazepin, même si le reste de ses allégations n’est aucunement prouvé : "Rappelez-vous comment les Mazepin ont supplié pour un nouveau châssis et ont payé plus que le contrat de sponsoring pour le construire."

"J’ai entendu des histoires selon lesquelles des employés de Haas sont partis parce que leurs salaires étaient trop bas et que Dmitry Mazepin les a payés personnellement pour rester."

Et maintenant, ce n’est pas seulement ’nous avons pris l’argent et nous ne le rendrons pas’, mais aussi ’vous devez nous payer un supplément même si votre pilote n’est plus dans la voiture’."

L’ancienne manager de Mazepin, Oksana Kosachenko, pense qu’Uralkali et la famille Mazepin, cités directement dans les sanctions contre la Russie après le début de la guerre en Ukraine, auront gain de cause : "Je suis sûr qu’une équipe d’avocats sérieuse va travailler avec Uralkali pour corriger ce processus."

Accusé de faire partie du cercle proche de Vladimir Poutine, Nikita Mazepin s’en amuse et assure qu’il n’en est pas plus proche que d’autres célébrités russes. Il espère désormais pouvoir rebondir et revenir en Formule 1 d’une autre manière à l’avenir.

"Je pense que tout le monde fait désormais partie du cercle proche. On a l’impression que chaque homme d’affaires, chaque athlète et chaque artiste traite quotidiennement avec le Kremlin, et bien sûr, ce n’est pas le cas."

"Je dois simplement être patient et attendre que les choses se décantent. Je ne sais pas non plus avec qui revenir, parce que manifestement, l’équipe Haas n’a pas eu le meilleur comportement à mon égard."

Info Formule 1

Photos

Vidéos