Formule 1

Max Verstappen accepte de prendre son mal en patience chez Red Bull

Contrairement à son père Jos !

Recherche

Par Alexandre C.

19 janvier 2021 - 18:13
Max Verstappen accepte de prendre (...)

En 2020, Max Verstappen a été le challenger numéro 1 des Mercedes – le seul capable de leur disputer la victoire à la régulière. Le pilote Red Bull a même fini à quelques points de Valtteri Bottas au classement…

Pour autant, comment trouver la motivation quand l’on sait que l’on ne dispose pas de la voiture la plus dominatrice ? Max Verstappen a décrit ce qui le poussait à aller plus loin chaque week-end : le fait de pouvoir lutter pour les podiums.

« Savoir que vous avez la voiture pour toujours vous battre pour un podium aide beaucoup. »

« J’ai toujours dit que l’état d’esprit change beaucoup, d’une équipe qui gagne ou qui a la possibilité de gagner, à une équipe qui est, disons, un peu plus en milieu de grille, où l’on essaie de prendre beaucoup de risques au premier tour. Parce qu’ils savent que cela peut faire ou défaire leur course. »

« Je sais qu’en ce moment, même si j’ai un mauvais départ ou autre, je peux toujours revenir à la troisième place, dans le pire des cas. Votre état d’esprit est donc complètement différent. »

Max Verstappen reconnaît qu’il prend des risques, pour espérer contrer les Mercedes, mais finalement à une échelle très raisonnable et limitée : il ne joue pas le tout pour le tout chaque week-end...

« Et aussi dans le championnat, je n’ai pas besoin de prendre beaucoup de risques tout le temps. Parfois, quand on doit prendre autant de risques, les risques d’erreur sont plus élevés. »

« Pour l’instant, je ne suis pas dans cette position - devoir prendre des risques à 110% tout le temps. Je sais que même si, disons, vous avez pris un bon départ et que vous plongez à l’intérieur de Lewis ou autre, il est fort probable qu’il vous échappe, encore une fois. Ou si Sergio Pérez me devance, je sais que je pourrais le rattraper. »

« Donc, c’est un état d’esprit différent. »

L’impatience ne gronde-t-elle pas du côté du Néerlandais, toujours à la recherche de son premier titre ? Il reste très patient, contrairement à Jos semble-t-il !

« Je pense que c’est plus difficile pour mon père que pour moi ! Je pense qu’il a moins de patience que moi. Je ne sais pas pourquoi il est comme ça, car ma mère n’est pas comme ça non plus ! »

« Il faut avoir de la patience. Parfois, cela arrive dès la première ou la deuxième année en Formule 1, si vous commencez votre carrière dans l’équipe qui domine et qu’ils sont au bon moment dans leur période de domination. Ou peut-être que cela se produit un peu tard dans votre carrière, ou que cela n’arrive jamais, vous ne savez pas. »

« Vous devez juste accepter qu’en F1, il n’y a la plupart du temps qu’une seule équipe dominante et si vous n’en faites pas partie, alors vous pouvez forcer ce que vous voulez, ça n’arrivera pas. Vous ne faites que vous frustrer, vous rendez les gens autour de vous peu sûrs d’eux et malheureux. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less