Masi révèle avoir ’payé un lourd tribut’ aux menaces de mort

"Des conséquences" qui l’ont obligé à "compartimenter"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 mars 2023 - 11:28
Masi révèle avoir 'payé un lourd (...)

Michael Masi a connu des mois difficiles après le Grand Prix d’Abu Dhabi 2021. Responsable du fiasco des derniers tours de la saison, celui qui était alors directeur de course de la F1 a perdu son poste, mais surtout reçu des menaces de mort.

L’Australien revient en détail sur ce comportement inadmissible de la part de certains fans, qui ont envoyé à lui et sa famille des messages assurant qu’ils allaient attenter à leur vie et à leur bien-être. Il explique à quel point cela a été dur à supporter.

"Cela a des conséquences" a déclaré Masi, expliquant en avoir "payé un lourd tribut personnellement. J’ai eu beaucoup de chance car en coulisses, j’ai bénéficié du soutien de personnes extraordinaires, sans lesquelles je n’aurais pas pu m’en sortir."

Masi explique le travail mental qu’il a dû faire pour se sortir de cette passe difficile : "J’ai reçu de nombreuses menaces de mort. À l’époque, on les balayait d’un revers de main. Je ne m’inquiétais pas, mais il y a eu quelques menaces de mort."

"Il y a également eu des menaces à l’encontre de membres de ma famille, des choses vraiment très, très bizarres, disons-le, qui en ont découlé. Mais j’ai ignoré la plupart de ces menaces. J’ai dû compartimenter dans ma tête les différents éléments au fur et à mesure que les choses avançaient."

"Ce n’est pas quelque chose que l’on doit tolérer"

Désormais président de la commission du championnat Supercars, il s’est exprimé depuis Newcastle, où se tenait la première course de la saison de la discipline australienne. Il salue le travail que font certains pilotes, comme Chaz Mostert, pour limiter ces problèmes avec les fans.

"Je me fiche de savoir de qui il s’agit, personne ne devrait être calomnié. Qu’il s’agisse de mon pire ennemi ou non, ce n’est pas quelque chose que l’on doit tolérer. Ce n’est pas acceptable. Chaz a beaucoup insisté sur la haine sur les réseaux sociaux."

"Tout le monde dans ce sport est extrêmement passionné par les équipes qu’il suit, les pilotes qu’il suit ou les marques de véhicules qu’il suit. Et embrasser la passion est une chose, mais menacer les gens d’une manière ou d’une autre, qu’il s’agisse d’officiels, de pilotes ou d’équipes, n’est tout simplement pas acceptable."

"Cela ne devrait pas être toléré de quelque manière que ce soit. Oui, encourageons les rivalités et ainsi de suite, mais ne descendons pas en dessous de la ceinture, pour utiliser le langage vernaculaire."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos