Masi a eu ’le travail le plus difficile au monde’ à Abu Dhabi selon Ferrari

Pas de bonne ou de mauvaise décision dans ce cas selon Binotto

Recherche

Par Olivier Ferret

30 décembre 2021 - 08:18
Masi a eu 'le travail le plus (...)

Le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, pense que Michael Masi a eu "le travail le plus difficile au monde" à faire, avec la gestion de la finale de la saison de F1 à Abu Dhabi.

Masi a été critiqué pour les décisions qu’il a prises lors des dernières étapes de la course sur le circuit de Yas Marina à la suite de l’accident de Nicholas Latifi dans sa Williams.

Ces décisions se sont avérés cruciales malheureusement pour aider à déterminer qui deviendrai le détenteur du titre, avec Max Verstappen dépassant Lewis Hamilton dans sa Mercedes dans le dernier tour pour remporter son premier championnat du monde en F1.

Binotto, cependant, a le sentiment que quel que soit la décision que Masi aurait pu prendre, il était condamné de toute façon.

"Sur ce qui s’est passé à Abu Dhabi, je pense que quelle que soit la décision qu’il aurait prise, je crois que quelqu’un aurait été heureux, quelqu’un d’autre malheureux. Je pense que son travail était le travail le plus difficile au monde à ce moment-là."

Confirmant que la question a été discutée lors d’une réunion du Conseil mondial avant Noël, Binotto ajoute : "Oui, évidemment. Pour tous, il est important que des leçons soient tirées, le cas échéant."

"Je vois ce qui pourrait être important d’éclaircir au sein de la commission F1. Nous avons discuté de tous les événements et des situations et identifié les améliorations que nous pourrions apporter pour l’avenir. C’est le mandat confié au Conseil mondial, qui est l’organe de décision le plus important."

Binotto a suggéré que de futures discussions auront lieu avant le début de la saison prochaine.

"Ferrari sera très heureuse de s’asseoir avec tous les autres, les équipes, la FIA, la F1, pour discuter si quelque chose aurait pu être fait d’une manière différente. Juger les décisions serait une erreur de ma part car je pense, encore une fois, que ce fut une décision très difficile."

"Il semble qu’il y ait de bonnes raisons pour lesquelles ils [la FIA] l’ont géré de cette façon, peut-être que quelque chose de différent aurait pu être fait. Encore une fois, difficile à juger. Comme je l’ai dit, quelqu’un serait heureux et un autre non. Cela ne fait aucun doute."

Ferrari

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos