Marko : Voir Verstappen titré à Singapour est ’peu probable’

"Honda serait heureux" que ça arrive au Japon

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 septembre 2022 - 09:59
Marko : Voir Verstappen titré à (...)

Max Verstappen a sa première occasion de devenir double champion du monde ce week-end à Singapour. Pour Helmut Marko, le consultant Red Bull, c’est peu probable, car il voit Charles Leclerc l’en empêcher.

"Non, nous ne pouvons pas encore compter là-dessus. Il faudrait que Max gagne et que Leclerc soit loin derrière. C’est peu probable" a déclaré Marko, avouant sa préférence pour une consécration au Japon. "C’est plus probable, et notre partenaire moteur Honda serait heureux."

Marko a aussi montré sa confiance quant à l’issue de cette saison sur la chaîne de télévision autrichienne ORF : "Mais globalement, nous pouvons supposer maintenant que Max sera champion du monde. C’est juste une question de temps."

"Par rapport à l’année dernière, c’est un sentiment incroyablement agréable. Max a également dit qu’il n’aurait pas voulu que les six à huit dernières courses se répètent comme celles contre Lewis Hamilton en 2021."

Marko craint Mercedes F1 pour 2023

Pourtant, la saison avait mal commencé et Ferrari dominait largement. Marko explique comment Red Bull a réussi à remonter la pente grâce à ses évolutions, qui ont permis de limiter les problèmes mécanique.

"Après trois courses, nous avions 46 points de retard. Cela était principalement dû à la voiture en surpoids. Notre première défaillance a été causée par une mesure d’économie de poids, et la deuxième est qu’en raison de l’excès de poids, la voiture poussait trop sur le train avant."

"Nous avons ensuite introduit successivement un programme de réduction du poids, environ deux ou trois kilos par course. Il y avait également un programme de développement audacieux."

Des évolutions qui ont aidé Verstappen à se senti à l’aise au volant de la RB18 : "Les améliorations concernaient principalement l’avant de la voiture. Max a besoin d’une voiture qui soit vraiment réactive sur le train avant. Ce qui se passe à l’arrière ne l’intéresse pas vraiment."

"Donc notre voiture s’est améliorée de plus en plus pendant que Ferrari avait des problèmes techniques et des erreurs de pilotage, et au fil du temps, le déficit est devenu une avance confortable pour nous."

L’Autrichien ne pense pas que 2023 sera aussi facile pour Red Bull que la saison en cours, et avoue une nouvelle fois craindre Mercedes F1 : "Une saison comme celle-ci peut difficilement être répétée. Lorsque Mercedes apportera une voiture compétitive l’année prochaine, les choses seront à nouveau beaucoup plus difficiles."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos