Formule 1

Marko répond à Wolff : ’Pas si facile’ pour Mercedes F1 de remplacer ses ingénieurs

Des jeunes talents peuvent-ils remplacer une dizaine de managers ?

Recherche

Par Olivier Ferret

9 mai 2021 - 10:52
Marko répond à Wolff : ’Pas si facile’ (...)

Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1, en a rajouté une couche sur les manœuvres en coulisses qui ont déjà permis à Red Bull de débaucher (officiellement) 6 personnes de son usine moteur. Une quinzaine au total devrait migrer à en croire l’Autrichien, dont une dizaine de managers selon son compatriote et adversaire, Helmut Marko.

"Red Bull les a approché avec des promesses de salaires qui tiennent plus du gain au loto que de rémunération normale. Doubler ou tripler les salaires, comme je l’ai dit, cela ne les rendra pas compétitifs sur le long terme," dit-il à Barcelone lorsqu’on lui demande s’il n’était pas amer.

"Et non, je ne suis pas amer parce que nous avons toujours eu la culture de la promotion interne. Nous avons de jeunes talents qui sont très excitants. D’une certaine manière, c’est presque comme une sélection naturelle, cela ouvre la voie aux jeunes pour progresser et nous voyons cela comme une grande opportunité en fait. Il n’y a aucune déstabilisation car le groupe est si grand. La performance est faite par le pouvoir du groupe et non par des individus isolés."

"Et ce qui a été aussi bon à voir, c’est que ceux qui sont vraiment loyaux et qui ont été approchés sont restés malgré la tonne de dollars promise. C’est plus satisfaisant pour moi de voir que c’est bien plus de gens que ceux qui ont été débauchés. La loyauté et l’intégrité sont les valeurs de ce groupe."

Wolff balaye aussi les rumeurs selon lesquels le personnel de Mercedes HPP, en charge du moteur, était proche du burnout sous la pression mise pour toujours rester leaders.

"Si 85% des gens approchés par Red Bull sont restés, c’est bien parce qu’ils aiment l’environnement, ce que nous représentons. Et c’est un bon environnement. Nous avons prouvé que c’est un bon environnement pour travailler et prospérer, et c’est quelque chose qui me rend très fier de l’organisation à Brixworth."

Bien entendu les propos de Wolff n’ont pas tardé à faire réagir dans le camp adverse, le Dr Helmut Marko se faisant une joie de commenter !

"Toujours dans le superlatif Toto ! Nous ne payons certainement pas deux fois plus que Mercedes. C’est plutôt Mercedes qui les paie deux fois plus s’ils ne nous rejoignent pas. Ca, c’est la vérité."

Marko pense que Wolff et Mercedes n’ont pas su garder un environnement si attractif que ça. Récemment, le consultant de Red Bull avait déclaré que Niki Lauda aurait tout fait pour que ce genre de choses n’arrive pas.

"Oui, Niki avait des contacts très étroits avec les gens du département moteur. Il aurait reconnu dès le début le travail qu’ils faisaient et auraient trouvé une solution pour contrer nos propositions."

"Toto n’a pas ce genre de relation. Il préfère dire que nous allons donner nos informations achetées à Honda à Volkswagen. Et maintenant il dit qu’on à un Mont Everest à franchir pour notre département moteur."

"Alors oui, nous construisons notre propre département moteurs, et le fait que nous embauchions toutes ces personnes montre à quel point nous sommes sérieux à ce sujet. Notre plan est de continuer à construire les moteurs Honda en 2022 tout en développant le nouveau moteur qui sera un moteur Red Bull à partir de 2025."

"Avec nous, tout est sous un même toit. Nous sommes une équipe de Formule 1 passionnée. Chez Mercedes, le département moteur n’a jamais été aussi concentré, même s’il a joué un rôle si important dans les victoires de leur équipe. Nous sommes une équipe cool où la passion est au premier plan."

Et Marko finit par douter des propos de Wolff sur l’importance des départs.

"C’est tout de même une dizaine de managers qui les quittent. Ce n’est pas si facile à remplacer..."

Mercedes

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less