Marko : Red Bull a besoin de Perez pour le championnat constructeurs

Le consultant est également revenu sur les consignes de Barcelone

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 juin 2022 - 08:12
Marko : Red Bull a besoin de Perez (...)

Sergio Perez vient de signer une prolongation de contrat avec Red Bull jusqu’à fin 2024, le tout après avoir remporté le Grand Prix de Monaco et être revenu à 15 points de son coéquipier Max Verstappen au championnat. L’écurie autrichienne songeait à cette prolongation depuis un moment déjà en en croire Helmut Marko.

Le consultant est ainsi revenu sur les raisons qui ont poussé l’équipe championne en titre des pilotes à prolonger l’aventure avec le Mexicain pour deux années supplémentaires.

"Le contrat n’a pas été mis en place en une journée," a expliqué Marko à Formel 1.

"Avec Julian Jakobi, Perez possède l’un des managers les plus impliqués et il a rejoint nos discussions. Le nouveau contrat est le résultat du fait que grâce à ces nouvelles voitures, Perez est désormais bien plus proche de Verstappen. Il n’y a parfois qu’un ou deux dixièmes de seconde entre eux."

"Il est clair qu’en tant qu’équipe nous voulons aussi gagner le championnat des constructeurs. D’un point de vue financier, la plupart de nos employés obtiendront un bonus si nous gagnons ce titre, et pour ça vous avez besoin du meilleur duo de pilotes."

Red Bull n’a pas utilisé de consigne d’équipe en Espagne

Helmut Marko est également revenu sur l’épisode de Barcelone, où Sergio Perez avait été contraint de laisser passer Max Verstappen en course, alors que le Néerlandais était gêné par des problèmes de DRS et qu’il évoluait sur une stratégie différente.

"Il a gagné à Monaco, n’est-ce pas ?" répond Marko lorsqu’on lui demande si Perez avait l’autorisation de battre son coéquipier cette année.

"En Espagne, la stratégie de Max a été changée parce que son DRS ne marchait pas. Cela a créé une toute nouvelle situation par rapport à Perez, qui était sur une stratégie à deux arrêts. Verstappen a rapidement rattrapé Checo qui n’avait aucune chance avec sa stratégie."

"Nous avons alors dit à Perez de s’écarter le plus tôt possible car il était sur une stratégie différente. Il était important que ce soit fait rapidement, pas comme à l’époque de Hamilton et Bottas (chez Mercedes F1), où ils se bloquaient parfois durant un tour entier."

"Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une consigne d’équipe."

Objectif : Battre Ferrari !

Pour Marko, l’objectif est maintenant de battre avec ce duo la Scuderia Ferrari, qui dispose d’une très bonne monoplace, peut-être plus rapide que la RB18 avec ses évolutions.

"Nous avons des circuits où nous sommes les plus forts, mais aussi certains où Ferrari est le plus fort. Dieu merci, sur les deux circuits où Ferrari avait généralement la voiture la plus solide, à Barcelone et à Monaco, nous avons pu gagner."

"Nous sommes optimistes pour Bakou et Montréal, où les lignes droites sont à nouveau plus longues et où notre vitesse de pointe vient à la rescousse. Nous avons encore 5 kilos en trop et nous sommes à peu près au même niveau que Ferrari, qui est au poids minimum d’après mes sources. Donc la forme de la journée, les réglages, l’usure des pneus et le maintien des pneus dans la fenêtre de travail idéale seront cruciaux."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos