Formule 1

Marko reconnaît un ‘problème fondamental’ sur l’aéro de la Red Bull

Les pilotes Mercedes n’en reviennent pas de leur avance

Recherche

Par Alexandre C.

18 juillet 2020 - 19:39
Marko reconnaît un ‘problème fondamental’

L’an dernier sur le même circuit du Hungaroring, Max Verstappen signait la pole, devant Lewis Hamilton. Cette année, le Néerlandais a seulement terminé 7e, derrière les deux Mercedes bien sûr, mais aussi derrière les Racing Point et les Ferrari.

Même si les conditions de piste sont différentes, Max Verstappen a été plus lent en 2020 qu’en 2019 (trois dixièmes de moins). Sans aucun doute, la déception est vive du côté de Red Bull.

Lewis Hamilton s’attendait pourtant à voir, comme il le disait encore hier, les Red Bull bien plus proches en qualifications. Elles sont finalement à 1,4 seconde… ce qui surprend, ou feint de surprendre, le pilote Mercedes !

« Ow wow ! C’est vraiment un grand écart. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’ils soient aussi loin ce week-end. Vous avez vu leur rythme l’année dernière. Ce n’est pas un circuit où la puissance moteur compte, il s’agit plutôt de la voiture, du grip mécanique et du package aérodynamique. Je pensais qu’ils avaient un meilleur package que ce que le résultat d’aujourd’hui a montré. Mais je ne sais pas s’ils ont tous fait de bons tours. Dans tous les cas, c’est un très, très grand écart. »

La surprise est la même du côté de Valtteri Bottas, qui s’interroge aussi sur la performance de la voiture produite par Milton Keynes…

« L’écart est très surprenant, c’est sûr. Je m’attendais à ce qu’ils soient peut-être plus proches ici qu’en Autriche. Bien sûr, je ne connais pas les détails de leur séance. Etait-elle propre ou y avait-il d’autres problèmes ? Mais tout le week-end, ils n’ont pas vraiment été proches, c’est surprenant. »

Que se passe-t-il chez Red Bull ? Être battue par Mercedes est une chose, l’être par Ferrari et Racing Point en est une autre. Alexander Albon a aggravé le cas de son équipe en ne passant d’ailleurs pas en Q3.

Helmut Marko a donc admis un " problème fondamental " sur la Red Bull. En attendant, seul le ciel peut redonner des ailes à l’équipe…

« Nous avons fait énormément d’ajustements en une nuit, et pourtant il y a toujours des éléments aérodynamiques que nous ne comprenons pas et qui ne permettent pas aux pilotes – c’est impossible pour eux - d’obtenir un temps au tour compétitif. Nous perdons près d’une demi-seconde dans les secteurs deux et trois. L’écart de 1,4 seconde par rapport à Mercedes, en particulier, est incroyable. »

« Nous sommes perplexes quant à la solution à apporter à ce qui semble être un problème fondamental d’ici le peu de temps dont on dispose avant Silverstone. Nous n’avons pas à rêver d’une victoire ou d’un podium. Mais il y a des averses de pluie qui arrivent. Cela pourrait être une occasion de s’améliorer un peu. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less