Marko qualifie aussi la FIA ’d’incompétente’ au Qatar

La condamnation des propos de Christian Horner ne le refroidit pas !

Recherche

Par Olivier Ferret

22 novembre 2021 - 08:41
Marko qualifie aussi la FIA 'd'

Le Dr Helmut Marko a doublé la mise après que son collègue de Red Bull, Christian Horner, a été officiellement réprimandé pour avoir fustigé un commissaire « voyou » au Qatar.

La frustration de Horner concernait une pénalité sur la grille avant la course pour le leader du championnat, Max Verstappen, le Néerlandais ayant ignoré les drapeaux jaunes dans les moments décisifs de la Q3.

"Au moins, je n’ai pas juré à la radio ni pointé du doigt qui que ce soit," a aussi déclaré Horner, dirigeant son amertume contre son homologue de Mercedes, Toto Wolff, qui avait fait ce geste au Brésil pendant la course.

Le Dr Marko a dit qu’il comprenait la colère de Horner.

"La colère vient du fait qu’une voiture ne reçoit pas de drapeau jaune, la voiture suivante en a un et la troisième en a deux. C’est juste une question d’inconstance."

"Si Max avait commencé deuxième, cela aurait été plus proche," reconnaît Marko.

"Logiquement, il a perdu du temps dans la phase initiale et a dû exiger plus de ses pneus."

Verstappen lui-même, dont l’avance pour le titre sur Lewis Hamilton retombe maintenant à seulement 8 points avec deux courses à disputer, a déclaré lorsqu’on l’a interrogé sur la pénalité de son patron : "Je ne reçois jamais de cadeaux des commissaires, donc ça va - pas de surprises."

Marko, cependant, a déplacé la frustration en question vers la FIA en tant qu’organisation.

"C’est ridicule. La FIA ne peut pas mettre en place un système décent et essaie de cacher son incompétence en le mettant sur les épaules des pilotes."

"À l’ère du numérique, les pilotes ont tout sur l’écran. Et là, Max n’avait rien sur l’écran. Et soudain, une personne (commissaire) inexpérimentée agitait des drapeaux. Puis le message est venu de Masi que tout allait bien, et en même temps Max a vu le feu vert qu’il pensait être pour lui."

"C’était juste une situation malheureuse et à mon avis, aucun des pilotes n’aurait dû être puni."

Jamais avare de polémiques, Marko en a rajouté une couche sur celle de l’aileron arrière de Mercedes F1.

"Mercedes était moins rapide au Qatar et cela était dû au fait qu’ils utilisaient un aileron arrière qui ne pouvait plus fléchir. Leur vitesse de pointe était dans la plage normale. Je suppose qu’ils ne l’utiliseront plus car la FIA a les outils pour vérifier maintenant. Je ne les vois pas prendre le risque."

"Maintenant, nous devons gagner en Arabie saoudite, sur une piste qui parle complètement contre nous. Nous sommes en avance maintenant, mais je ne me sens certainement pas encore à l’aise. Nous devons gagner l’une des deux dernières courses - c’est aussi simple que cela. C’est seulement entre Max et Lewis - les autres sont nulle part."

"Le moteur de Hamilton n’aura plus autant de puissance qu’au Brésil. Nous n’abandonnons pas. Nous avons perdu beaucoup de points à Bakou, Silverstone et Budapest, donc normalement le championnat serait déjà le nôtre. Alors nous devons nous battre maintenant. Mais nous savons le faire. Si vous ne pouvez pas gérer la pression, vous êtes dans le mauvais business."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos