Marko : Nos rivaux ont eu ce qu’ils voulaient grâce à leur lobbying

Le consultant semble toutefois décidé à trouver la taupe dans l’affaire du budget

Recherche

Par Franck Drui

29 octobre 2022 - 11:09
Marko : Nos rivaux ont eu ce qu'ils

Le Dr Helmut Marko, consultant de Red Bull pour le sport automobile, a lui aussi réagi aux sanctions infligées à Red Bull Racing pour le dépassement du budget en 2021.

Avec 7 millions de dollars d’amende à payer sous 30 jours et 10% de temps d’essais aérodynamiques en moins sur 12 mois, la sanction semble plus ou moins convenir à tous les acteurs du paddock. Sauf à Red Bull évidemment.

"Nos rivaux ont eu ce qu’ils voulaient grâce à leur lobbying en public," lance Marko.

"Ils voulaient que nous souffrions sur le développement, cela a été fait. Personne n’a crié au scandale, ce qui prouve donc que c’est une grosse sanction, et donc en réalité énorme pour nous."

"Malheureusement, beaucoup de nos arguments n’ont pas été pris en compte. Il y a eu des changements de règles dans un délai très court et les crédits d’impôt n’ont pas été correctement pris en compte. Peut-être que la FIA a voulu faire de nous un exemple car les règles sont encore très nouvelles."

"La pénalité sportive est dure mais c’est à peu près à la limite où nous croyons toujours que nous pouvons être compétitifs dans les années à venir."

"Cela reste est un énorme désavantage concurrentiel," poursuit Marko.

"Notre soufflerie est l’une des premières à être construites. En termes de délai d’exécution et de sensibilité à la chaleur, il nous faut plus de temps avant de pouvoir l’utiliser car elle n’est pas à la pointe de la technologie. Nous ne pourrons pas rater nos tests. Ce que nous testerons dans la soufflerie en provenance des ordinateurs doit fonctionner. Nous ne pouvons pas nous permettre de faire des erreurs."

Marko rappelle également que l’équipe n’a obtenu aucun avantage dans le développement et les performances de la voiture.

"Nous avions un calcul de trois millions de marge de sécurité où nous pensions que rien ne pourrait réellement nous arriver. Ce n’était tout simplement pas le cas. Il reste 450 000 dollars à la fin. Peut-être que c’est aussi parce que les règles sont nouvelles. Nous n’avions pas seulement notre propre opinion. Nous l’avons toujours fait vérifier par des experts-comptables. Ils ont tous dit : ’oui, vous êtes du bon côté’."

"Nous aurions pu argumenter contre la FIA que ces clarifications tardives ont joué contre nous mais nous avons préféré fermer le chapitre. De ce côté en tout cas."

De ce côté ? Que veut dire Marko ?

"Notre réputation a énormément souffert de toutes les accusations en public sur notre supposé dépassement budgétaire. Tout et n’importe quoi a été dit. Par contre des détails ont été rendus publics sur la nature des dépassements, il y a donc une fuite quelque part."

"C’est fou que deux équipes (Mercedes et McLaren sont visées) se soient ainsi exprimées, avec des informations détaillées, avant même que nous soyons informés. Comment est-ce possible ? Nous voulons avoir la lumière de ce côté."

Marko demande donc entre les lignes à la FIA de balancer "la taupe" qui a informé ses rivaux, rien de moins...

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos