Marko : ’L’attention’ de Lauda a précipité la signature de Verstappen

Red Bull a eu peur qu’il parte chez Mercedes F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 octobre 2022 - 19:25
Marko : 'L'attention' (...)

Helmut Marko se souvient du jour où il a compris que Max Verstappen était un pilote à signer pour Red Bull, d’abord en tant que junior, puis comme pilote de F1. Le consultant pour la firme autrichienne avait été impressionné par le Néerlandais à Spa, où le jeune Max avait gagné les trois courses du week-end dans des conditions difficiles.

"C’était toujours alternativement humide et sec" se souvient Marko. "Il tournait autour des autres. Il était deux secondes plus rapide que les autres pilotes. Là où les autres avaient déjà freiné, il passait la vitesse supérieure."

Rapidement, la cote de Verstappen a augmenté et Gerhard Berger, ami de Niki Lauda, a commencé à lui conseiller de surveiller le jeune pilote. Marko a alors compris qu’il devrait agir rapidement pour attirer le pilote, et c’est en Autriche que tout s’est déclenché.

"Nous avons discuté avec les Verstappen, mais Gerhard Berger a ensuite attiré l’attention de Lauda chez Mercedes. Niki a immédiatement été emballé. Nous lui avons ensuite fait une offre directement lors du week-end de course à Spielberg et lui avons dit qu’il devait prendre une décision rapidement."

Kvyat n’a pas été un dommage collatéral

Tout est ensuite allé vite, puisque Verstappen a accepté l’offre au début de l’été 2014, a roulé dans une monoplace F1 au début du mois d’octobre en EL1 à Suzuka, et de nouveau au Brésil (photo), puis a été titularisé chez Toro Rosso en 2015 et chez Red Bull en 2016.

Sa titularisation chez Red Bull s’est faite aux dépens de Daniil Kvyat, et Red Bull a dû agir car Mercedes et Ferrari espéraient toujours attirer Verstappen dans une voiture de pointe. Mais Marko révèle que le comportement de Kvyat début 2016 était également un problème qui a permis une inversion avec Verstappen après quatre courses.

"Kvyat était plus rapide que [Daniel] Ricciardo lors de sa première année chez Red Bull en 2015. La deuxième année, dès le premier jour des essais, il s’est mis en tête qu’il y avait un problème avec les freins. Il a d’abord baissé en vitesse, puis il y a eu des accidents. Tout à coup, on sentait une insécurité. Il fallait réagir."

Un choix qui a frustré Carlos Sainz Sr

Le choix de promouvoir Verstappen et non son équipier, Carlos Sainz, a également causé de la colère dans le clan espagnol, comme le révèle Marko : "Nous avions Sainz et Verstappen en même temps. Ce n’était pas une relation saine avec Toro Rosso."

"D’un côté, le rusé politicien Carlos Sainz Senior, de l’autre, l’émotionnel trio autour de Jos Verstappen. Parfois, les choses sont vraiment entrées dans le vif du sujet. Avec la promotion de Max, nous avons désamorcé la situation d’un seul coup."

"Le père Sainz était bien sûr offensé à mort et ne comprenait plus rien au monde. En interne, nous avons parfois dû prendre des mesures sévères, même si à l’extérieur, le monde semblait toujours harmonieux."

Red Bull

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos