Marko est impitoyable avec les jeunes pilotes mais son approche fonctionne

Tel est l’avis de Juri Vips, membre de la filière Red Bull

Recherche

Par Paul Gombeaud

30 avril 2022 - 14:16
Marko est impitoyable avec les (...)

Membre de l’académie Red Bull des jeunes pilotes, Juri Vips évolue cette saison en Formule 2 et il rêve bien sûr d’arriver un jour en F1. Mais il faudra pour cela satisfaire les fortes exigences du docteur Helmut Marko, le conseiller de l’écurie autrichienne.

Marko est réputé pour ne pas faire de sentiments mais il est difficile de contester les résultats. En effet, pas moins de sept pilotes présents sur la grille de départ cette année sont passés par l’académie Red Bull, à savoir Vettel, Ricciardo, Gasly, Sainz, Albon et Tsunoda.

Vips nous explique ainsi que l’Autrichien a pour habitude de mettre ses pilotes sous forte pression, mais pas question pour lui de remettre cette approche en cause.

"Le premier test que j’ai effectué en F1 avait pour but de me faire obtenir ma superlicence, je devais effectuer 300 kilomètres à bord d’une ancienne F1," relate l’Estonien.

"J’étais au Japon et j’avais déjà manqué la moitié de ma saison (en Super Formula à cause du Covid-19 ndlr). J’ai alors reçu un appel de Marko disant : ’Va en Europe, dans deux jours tu mouleras ton baquet et dans trois jours tu seras au volant de la F1 de 2012’."

"Helmut aime que les choses soient faites à la dernière minute, il ne veut pas que nous soyons préparés, d’une certaine manière il aime nous jeter dans le grand bain si j’ose dire."

"Je ne veux pas remettre ses méthodes en question car pratiquement la moitié de la grille de F1 est faite de pilotes Red Bull, anciens ou actuels. Ce qu’il fait fonctionne clairement."

"Il aime mettre les pilotes sous pression. En particulier au début lorsque vous arrivez."

"Avant ma première session dans le simulateur de Red Bull, je n’avais roulé que deux fois dans un simulateur de ma vie. Et surprise : j’ai été nul ! Le jour suivant Helmut m’a appelé, probablement après avoir lu le rapport, et m’a plus ou moins dit : ’Tu es nul, si tu ne t’améliores pas je te vire !’ Je n’avais alors jamais couru pour eux, simplement effectué une séance dans le simulateur ! C’était... agréable d’apprendre à se connaître de la sorte !"

"Je savais pourquoi il faisait ça et j’ai été suffisamment intelligent pour savoir qu’il n’allait pas me renvoyer juste à cause d’une mauvaise session dans le simulateur. Il savait que le plus important était ce qu’il se passait sur la piste."

Vips pourrait cette saison rouler en essais libres 1, la Formule 1 ayant exigé des équipes qu’elles fassent rouler au moins deux fois des jeunes pilotes cette année.

Et Franz Tost, le directeur d’AlphaTauri, a peut-être vendu la mèche en expliquant que l’Estonien était pressenti pour rouler avec Red Bull un vendredi matin. Une situation que le concerné prend avec le sourire.

"Merci de me l’apprendre ! Peut-être que ça arrivera, mais peut-être pas. Nous verrons comment la saison se déroule. Si c’est le cas, ce serait évidemment incroyable."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos