Marko donne raison à Pérez : les évolutions ont profité à Verstappen

Red Bull n’a pas une meilleure F1 que Ferrari selon Marko

Recherche

Par Alexandre C.

17 août 2022 - 08:09
Marko donne raison à Pérez : les (...)

Après un début d’année fort convaincant, Sergio Pérez semble marquer le pas chez Red Bull, face à Max Verstappen. Le Mexicain a estimé que les récentes évolutions allaient plus dans le sens du style de pilotage du Néerlandais…

Helmut Marko, pour Motorsport-total, a accrédité la thèse de son pilote : en effet, les pièces made in Milton Keynes ont profité plus au leader du championnat qu’à son coéquipier. Et Marko de donner des détails techniques intéressants.

« Max aime une voiture qui est bonne à l’avant. »

« Ce que l’arrière fait, n’a pas vraiment d’importance pour lui. Si l’arrière se dérobe à 300 km/h, Perez - comme tous les pilotes avant lui - dit que la voiture est impossible à conduire, alors que ça ne dérange pas du tout Max. »

« Au début de la saison, notre voiture avait encore tendance à sous-virer. Au final, il s’agissait de rendre la voiture aussi rapide que possible afin d’en tirer tout le potentiel. »

Tel est le ’facteur Verstappen’ brandi par Helmut Marko : quand sa voiture le séduit, Max Verstappen creuse l’écart avec son coéquipier.

« Avec une voiture qui convient mieux à Max, le "facteur Verstappen" est automatiquement mis en évidence plus qu’avant. »

« Et quand vous avez un pilote aussi exceptionnel dans votre équipe, il est important de tirer le meilleur de lui. »

« Perez est peut-être retombé à son niveau normal en conséquence. Mais être le coéquipier de Max n’est pas facile. »

Le meilleur pilote de l’histoire de Red Bull ?

Tout cela fait de Max Verstappen le meilleur pilote de l’histoire de l’équipe Red Bull, estime Helmut Marko. Devant donc Sebastian Vettel.

« C’est très clair, oui. Après son titre mondial l’année dernière, il a gagné en souveraineté sans sacrifier la vitesse pure. »

« Il est donc encore plus rapide qu’avant, sans prendre beaucoup de risques ni solliciter le matériel. »

Ferrari perd le titre plus que Red Bull ne le gagne ?

Le talent intrinsèque de Max Verstappen lui procure 80 points d’avance au championnat sur Charles Leclerc. Un gouffre.

Mais si le Néerlandais a autant d’avance, n’est-ce pas aussi et surtout grâce aux multiples loupés de Ferrari et du Monégasque cette année ? Ou bien parce que Red Bull a une bien meilleure F1, le dimanche, que Ferrari ?

Helmut Marko réfute cette dernière thèse : la Ferrari et la Red Bull sont à égalité en performance pure.

« Je ne vois pas les choses de cette façon. En dehors de Barcelone, nous avons toujours été à égalité avec Ferrari cette saison. »

« Souvent, c’est la forme du jour qui décidait de l’identité de celui qui était en tête - en dehors des problèmes stratégiques ou techniques, que nous avons beaucoup moins. »

« Nous pouvons être un peu en retard en qualifications, sur un tour. Leclerc a à peu près autant de pole positions que nous avons de victoires. »

« Mais la chose cruciale est que vous pouvez maintenir la vitesse en course sans trop user les pneus. »

« Au Castellet, Max était plus rapide en course. Si vous avez une seconde d’avance en dix tours, cela montre que vous êtes le plus rapide. Nous avions la voiture la plus rapide dans la course. »

« Sur l’ensemble de la saison, c’est à touche-touche. Cela dépend de la forme du jour et des évolutions. Elles ont toujours un effet pendant une ou deux courses. Mais même celles-ci ne sont pas un changement significatif de puissance. »

Marko loue tout de même l’incroyable travail réalisé par Adrian Newey pour ce nouveau règlement aérodynamique de 2022. Ainsi que l’appui de Honda.

« Le concept du véhicule vient de Newey, qui a créé une voiture qui produit beaucoup d’appui aérodynamique avec peu de résistance à l’air. C’est une chose. »

« L’autre chose est que Honda a évolué et que le passage au carburant E10 n’a pratiquement pas coûté d’énergie. C’est la combinaison des deux. Maintenant, c’est juste une approche complètement différente. »

« Les années précédentes, nous étions souvent les plus lents sur les lignes droites. Maintenant on est les plus rapides. C’est bien. Et dans les virages, nous ne perdons pas ce que nous gagnons dans les lignes droites. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos